Pays basque : Le réseau livrait à scooter la cocaïne à domicile

STUPEFIANTS L'affaire a été surnommée « Uber Coke » par les enquêteurs de la PJ

M.B.

— 

Illustration d'un scooter.
Illustration d'un scooter. — C. Boff / 20 Minutes

On pouvait commander sa cocaïne à domicile, en deux clics. L’antenne de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) de la police judiciaire de Bordeaux vient de mettre fin à un vaste réseau de trafiquants et de consommateurs de drogues sur la côte basque, révèle France Bleu Pays Basque ce jeudi. Les stupéfiants étaient commandés via les réseaux sociaux ou sur Whatsapp.

L’enquête, démarrée à l’été 2019, a même été surnommée « Uber Coke » par les policiers, parce que la livraison s’effectuait en deux roues. Deux Parisiens, qui se rendaient régulièrement sur la côte basque pour approvisionner deux petites mains à Bayonne, ont été interpellés et écroués. Des clients, répartis entre Biarritz et Bidart, ont aussi été interrogés. Des commerçants, artisans, mais aussi d’anciens rugbymen et des vedettes de cinéma seraient impliqués. Certains bénéficiaient d’ailleurs de tarifs « VIP ».