Coronavirus : Hervé Touré lance E-Adapt, un outil virtuel de rééducation pour « soulager soignants et patients »

SANTE Le basketteur et entrepreneur lyonnais vient de sortir un essai clinique favorisant la rééducation des patients avec une tablette numérique

Jérémy Laugier

— 

Hervé Touré, ici en décembre dernier aux côtés de Marine Emin, lors du tournage à Val Rosay d'exercices de rééducation.
Hervé Touré, ici en décembre dernier aux côtés de Marine Emin, lors du tournage à Val Rosay d'exercices de rééducation. — J.Laugier/20 Minutes
  • Deux ans et demi après avoir lancé l’application Lifextend, « un coach santé de poche », Hervé Touré vient d’éditer E-Adapt, un nouveau projet pensé avec trois cliniques françaises.
  • Cet outil innovant s’appuie sur des vidéos d’enseignants en activités physiques adaptées (APA) présentant des exercices favorisant la rééducation de patients à leur domicile.
  • « Accéléré » par le contexte Covid-19, l’enjeu d’E-Adapt est de « soulager soignants et patients ».

Des patients vont bientôt pouvoir reproduire à domicile des montées de genoux, des battements de jambes ou des ciseaux via une tablette. Non, il ne s’agira pas d’un énième live de fitness sur YouTube mais d’une cinquantaine d’exercices enregistrés par des praticiens de santé. L’initiative est signée Hervé Touré (39 ans), ancien basketteur professionnel formé à l’Asvel. Il y a deux ans et demi, l’actuel membre du groupe élargi de l’équipe de France de basket 3x3 a lancé l’application Lifextend. Conçue avec un médecin, une diététicienne et une infirmière, celle-ci se veut être « un coach santé de poche ».

26.000 téléchargements de cette appli personnalisée de prévention santé plus tard (il en vise 100.000), Hervé Touré décline son offre avec un essai clinique intitulé E-adapt. « Face aux problématiques des files d’attente dans les cliniques, et même des refus de patients en raison du Covid-19, on a construit une solution pour soulager le personnel soignant et simplifier la vie des patients, confie le sportif et entrepreneur lyonnais. Ce nouvel outil de monitoring permet d’effectuer une extension de la rééducation à domicile. »

Anthony Clément et Hervé Touré, lors du tournage de vidéos d'exercices de rééducation en décembre à Saint-Didier-au-Mont-d'or (Rhône).
Anthony Clément et Hervé Touré, lors du tournage de vidéos d'exercices de rééducation en décembre à Saint-Didier-au-Mont-d'or (Rhône). - Jérémy Laugier/20 Minutes

« Un précieux complément à notre activité »

Trois établissements de soins de suite et de réadaptation (SSR) ont vite accueilli favorablement ce projet de rééducation à distance sous la supervision d’un professionnel. Provence Bourbonne à Aubagne (Bouches-du-Rhône), Val Rosay à Saint-Didier-au-Mont-d’or (Rhône), et bientôt les Rosiers à Dijon, proposent donc à leurs patients de découvrir sur tablette les exercices enregistrés par des enseignants en activités physiques adaptées (APA).

« C’est le bon outil et un précieux complément à notre activité pour aider au retour à l’autonomie de nos patients, s’enthousiasme Loïc Bancilhon, directeur du SSR Ramsay d’Aubagne, qui accueille 1.400 patients chaque année. Lorsqu’ils terminent leur période d’hospitalisation, on ne les laisse pas sans suivi mais il n’y a plus de prise en charge de l’assurance maladie. Les gens sont alors sans solution, surtout avec l’arrêt des clubs sportifs en raison du Covid-19. »

Enseignant en activités physiques adaptées (APA) à Val Rosay, Anthony Clément a pris part au projet E-Adapt.
Enseignant en activités physiques adaptées (APA) à Val Rosay, Anthony Clément a pris part au projet E-Adapt. - Jérémy Laugier/20 Minutes

« On veut éviter une trop grosse cassure après l’hospitalisation »

Pour Loïc Bancilhon, il ne fait aucun doute que « ce contexte renforce la pertinence de l’outil ». En 2013, Anthony Clément avait réfléchi durant ses études à la possibilité de développer une application permettant le suivi des patients à domicile. Cet enseignant en activités physiques adaptées (APA) dans le service pneumologie de Val Rosay a participé il y a trois mois au tournage d’exercices pour E-Adapt. Il détaille les enjeux de cette innovation.

On veut éviter une trop grosse cassure, et même une rechute, entre le cocooning de l’hospitalisation complète en hôpital de jour et le retour à la maison, où il est très dur de se motiver tout seul à faire des exercices. Tout le renforcement musculaire qui a pu être réalisé pendant trois mois sur les machines et les vélos à la clinique est perdu après quatre semaines d’inactivité chez soi. »

Alors que les règles de distanciation liées au Covid-19 ont aussi limité depuis un an le nombre de participants dans les différentes séances de rééducation en HDJ, E-Adapt arrive à point nommé à en croire Marie-Laure Sallembien, cadre de rééducation à Val Rosay. « Il faut voir comment les patients vont se saisir de cet outil novateur mais ça peut notamment permettre aux patients avec des fragilités de ne pas prendre le risque de venir à la clinique », note-t-elle.

« La distanciation va rester très longtemps dans les mœurs »

Enseignante APA travaillant en oncologie à Vol Rosay, Marine Emin poursuit : « On donne habituellement aux patients des livrets pour leur retour à la maison. Mais nous sommes bien conscients qu’il est difficile de suivre un exercice sur une feuille. Avec cet outil-là, les patients pourraient effectuer de manière autonome de véritables séances de gym douce, adaptées pour être faites chez eux ».

Hervé Touré nous présentait en mars 2019 son application santé Lifextend.
Hervé Touré nous présentait en mars 2019 son application santé Lifextend. - Jérémy Laugier/20 Minutes

De quoi permettre à cette ambitieuse évolution du projet Lifextend de se déployer dans bien d’autres cliniques françaises, même dans la perspective d’une situation post-coronavirus ? « Le Covid-19 a clairement été un accélérateur pour E-Adapt, insiste Hervé Touré. Mais je pense que la distanciation de cette période va rester très longtemps dans les mœurs, de même que la situation d’urgence dans le monde hospitalier. Cette solution peut donc humblement aider soignants et patients, quel que soit l’avenir. »

Plus d'infos sur le site de Lifextend ici

Lifextend, une intelligence artificielle sous forme de « coach santé de poche »

Créée fin 2018 par Hervé Touré, l’application mobile Lifextend est une intelligence artificielle prédictive des risques de santé. Téléchargée 26.000 fois en deux ans et demi, sur Android et Apple, elle coûte 25 euros dans sa version complète. Une version gratuite évolue peu à peu en fonction de votre réussite au quiz proposé.