Rugby : Ses anciens coéquipiers de Montauban se mobilisent pour Petre Mitu, atteint de la maladie de Charcot

RUGBY Ancien international roumain, Petre Mitu souffre depuis 2014 de la maladie de Charcot. Ses ex-coéquipiers de Montauban ont lancé une cagnotte en ligne, en signe de soutien

Nicolas Stival

— 

Petre Mitu, sous le maillot de Montauban, face à l'ouvreur du Munster Ronan O'Gara, le 10 octobre 2008 à Limerick.
Petre Mitu, sous le maillot de Montauban, face à l'ouvreur du Munster Ronan O'Gara, le 10 octobre 2008 à Limerick. — Peter Morrisson / AP / Sipa
  • Depuis 2014, Petre Mitu, 43 ans aujourd’hui, lutte contre la maladie de Charcot.
  • L’ancien demi de mêlée international roumain a joué pendant une quinzaine d’années en France, où il s’est installé à la fin de sa carrière.
  • Son ancien coéquipier de Montauban, Sylvain Jonnet, explique pourquoi une cagnotte en ligne a été lancée afin de le soutenir.

Ancien arrière ou ailier de Montauban, entre 2005 et 2010, Sylvain Jonnet se souvient : « On était une bonne bande de copains ». Et entre copains, on se soutient. C’est ainsi qu’a germé l’idée d’une cagnotte destinée à son ex-coéquipier Petre Mitu et à sa famille, lancée en début de semaine par « les anciens joueurs et entraîneurs du MTG XV », comme précisé sur la plateforme Leetchi. Agé aujourd’hui de 43 ans, l’ex-international roumain s’est vu diagnostiquer en 2014 une sclérose latérale amyotrophique (SLA), ou maladie de Charcot.

Un mal impitoyable que combat l’ancien demi de mêlée installé dans le Tarn-et-Garonne après avoir écumé les pelouses de France pendant une quinzaine d’années, d’Aurillac à Castelsarrasin en passant par Grenoble, Poitiers et Tarbes. Mais c’est à Montauban que ses talents de joueur et de buteur se sont le plus longtemps exprimés, de 2006 à 2010.

Sylvain Jonnet met les choses au clair : « La famille de Petre n’a pas demandé d’argent », assène le quadragénaire resté lui aussi vivre dans le 82, avant de retracer la genèse du projet.

« On s’est reparlé samedi avec Romain Sazy [ancien deuxième ligne montalbanais, aujourd’hui capitaine de La Rochelle]. On a discuté de tout et de rien, des anciens, et on en est arrivé à parler de Petre. Avec le Covid, on ne peut pas aller le voir. Mais on a décidé de monter une cagnotte pour montrer qu’on est toujours avec lui ainsi qu’avec sa femme et ses enfants. C’est une initiative des anciens joueurs du MTG XV et des entraîneurs [Laurent Labit et Laurent Travers] qui sont au courant aussi. Mais bien sûr, tout le monde peut faire un don. »

Une épopée sportive, avec le Munster comme point culminant

La mise en ligne de la cagnotte a été précédée d’échanges par SMS avec la famille Mitu et de discussions sur WhatsApp entre anciens de la glorieuse épopée des Verts et Noirs. La belle aventure du MTG XV, à laquelle avait également activement participé le troisième ligne Ibrahim Diarra, décédé en décembre 2019, s’est conclue brutalement par un dépôt de bilan, au printemps 2010.

Mais son point culminant reste inoubliable pour les joueurs et leurs supporteurs : un déplacement chez les ogres du Munster, en octobre 2008. A Thomond Park, les « petits » gars de Sapiac avaient fait trembler les Irlandais, champions d’Europe en titre (19-17), avec un essai de Jonnet et quatre pénalités de Mitu.

« Il y avait un ou deux très grands joueurs. Sinon nous étions des gars qui étions venus nous relancer avec deux très bons coachs, Travers et Labit, détaille l’ancien joueur formé à Paris, champion de France avec le Stade Français en 2000. Partout où il est passé, Petre a laissé l’image de quelqu’un de généreux, très apprécié. »

Aujourd’hui, Mitu lutte contre cette affection neurodégénérative comme l’ont fait ou le font d’autres personnalités du rugby, à l’image du Sud-Africain Joost van der Westhuizen (décédé en 2017) ou l’Ecossais Doddie Weir.