Gérald Darmanin, ici le 15 février à Annemasse (Haute-Savoie) pour l'inauguration d'un commissariat de police. Philippe DESMAZES
Gérald Darmanin, ici le 15 février à Annemasse (Haute-Savoie) pour l'inauguration d'un commissariat de police. Philippe DESMAZES — AFP

POLEMIQUE

Lyon : Gérald Darmanin pointe « l’idéologie scandaleuse » des Verts, qui lancent un menu unique sans viande à l’école

Jérémy Laugier

Le ministre de l’Intérieur s’insurge contre la décision de la mairie écologiste de lancer à Lyon, à partir de ce lundi, un menu unique sans viande dans ses cantines scolaires

  • La mairie écologiste de Lyon va mettre en place, à partir de lundi, un menu unique sans viande, dans les cantines scolaires de la ville.
  • Cette décision est très critiquée dans l’opposition depuis vendredi, mais aussi par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, qui dénonce une « idéologie scandaleuse ». Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie annonce même avoir « saisi le préfet du Rhône » sur le sujet.
  • Le maire de Lyon Grégory Doucet lui a répondu ce dimanche, pour assurer que cette mesure a été prise « pour des raisons sanitaires », comme avait pu le faire l’an passé son prédécesseur Gérard Collomb.

« Une insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français. » C’est la lecture pour le moins tranchée que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin fait de la décision « temporaire » de la mairie de Lyon de lancer un menu unique sans viande, dans ses cantines scolaires, à partir de ce lundi. Ce choix, très critiqué par l’opposition depuis vendredi, s’explique par le contexte Covid-19 selon les élus écologistes.

« Le nouveau protocole sanitaire impose une distanciation de deux mètres dans la restauration scolaire, précise ainsi Stéphanie Léger, adjointe chargée de l’Education. Le menu unique va nous permettre d’accélérer le service et ainsi d’accueillir tous les enfants. » Il ne s’agira pas de repas végétariens puisqu’ils seront régulièrement constitués « de poisson et d’œufs », précise la municipalité, rappelant que ces plats sans viande seraient « ceux qui conviennent au plus grand nombre d’enfants ». Des explications qui ne parviennent pas à convaincre Gérald Darmanin.

« On ne vous a pas entendu tenir ces propos à Gérard Collomb »

Sur son compte Twitter, celui-ci a pointé samedi « la politique moraliste et élitiste des Verts », ainsi que leur « idéologie scandaleuse » de retirer la viande des cantines scolaires. Le maire de Lyon Grégory Doucet  a répliqué à ces vives critiques ce dimanche. « Cette mesure de menu unique est prise pour des raisons sanitaires, assure l’élu écologiste. On ne vous a d’ailleurs pas entendu tenir ces propos à Gérard Collomb, membre de votre famille politique, et qui avait pris exactement la même mesure lors de la première vague. »

De mai à juillet 2020, la ville de Lyon, alors menée par Gérard Collomb, avait en effet déjà opté pour « un repas chaud unique sans viande » à la cantine, sans que cela ne soit suivi d’une telle polémique. « Il ne s’agit en aucun cas d’une décision définitive, puisque dès que la situation sanitaire le permettra, nous réintroduirons les menus avec viande », insiste la nouvelle municipalité EELV. L’affaire ne va pas se dégonfler de sitôt, à en croire un autre tweet publié ce dimanche, cette fois par Julien Denormandie. Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation annonce avoir « saisi le préfet du Rhône » sur le sujet.