La plateforme Petit Moussaillon permet de vendre et d'acheter, entre parents, du matériel de puériculture. Illustration.
La plateforme Petit Moussaillon permet de vendre et d'acheter, entre parents, du matériel de puériculture. Illustration. — Michel Gile - Sipa

SECONDE MAIN

Toulouse : Poussettes, sièges-auto… Un site pour vendre et acheter (ou louer) vraiment tout près de chez vous

Hélène Ménal

La plateforme Petit Moussaillon, lancée par une mère de famille toulousaine, est un « Vinted » du matériel de puériculture. Elle privilégie les contacts humains et la proximité plutôt que les colis anonymes

  • Dans la famille de la vente en ligne d’occase, Petit Mousaillon part à l’abordage du matériel de puériculture.
  • Ce site créé par une mère de famille de Toulouse propose des transactions de proximité permettant aux parents de se rencontrer et d’échanger des conseils.
  • La plateforme permet aussi la location, histoire d’alléger les bagages pour les week-ends ou vacances en famille.

Aurait-on l’idée de se faire livrer un lit parapluie d’occasion par la poste ? Par contre, aller le chercher tout près, pouvoir l’inspecter, et en profiter pour assister à une séance de montage/démontage, pourquoi pas. C’est en tout cas le pari de Camille Prunet, une mère de famille de 32 ans installée à Toulouse. Alors que la crise sanitaire dope le marché de la seconde main, elle a lancé la plateforme en ligne Petit Mousaillon, qui permet d’acheter et de vendre du matériel de puériculture, dont tout jeune parent sait combien il grève les budgets.

Evidemment, cette adepte de Vinted et du Bon Coin sait que le concept existe déjà. Sauf qu’elle l’a affiné, en fonction de sa propre expérience. « Quand j’ai eu mon premier enfant, j’habitais dans le 14e arrondissement de Paris, raconte-t-elle. Avec mon bébé, je ne pouvais pas me déplacer autant qu’avant et je passais mon temps à demander aux vendeurs, dont je n’avais que le code postal, où ils habitaient exactement ». Alors que sur Petit Moussaillon, on peut géolocaliser d’emblée le matériel, « près de ses beaux-parents ou sur le chemin du bureau par exemple ».

Ni surprise, ni marchandage

En procédant ainsi, Camille Prunet veut « privilégier la rencontre et la transaction de la main à la main ». De sorte que personne n’est jamais déçu ou surpris par la poussette ou le siège-auto. Par ailleurs, à l’heure où l’on hésite à manipuler pièces et billets, l’encaissement est dématérialisé via le site. C’est le petit plus qui a convaincu Charlotte, une Parisienne, quand une amie lui a parlé de la plateforme. « Je me fais facilement avoir car le marchandage me met très mal à l’aise », explique-t-elle. Là elle est sûre qu’il n’y aura de « ah, désolé, mais je n’ai pas la monnaie ». Et puis, « on ne rencontre que des mamans ou des papas, on peut échanger des conseils », souligne la mère de famille.

Cette urbaine est l’utilisatrice type. Car le site, qui concerne aussi les jouets, se distingue en proposant de géolocaliser du matériel de location. Pas facile de s’évader le temps d’un week-end, en entassant dans la voiture ou dans le train tout le matériel de bébé. Petit Moussaillon allège le voyage, en repérant le lit parapluie ou la poussette double disponible à deux pas du gîte ou de l’hôtel.