Toulouse : Candidats trop faibles, voitures douteuses… Une auto-école contrainte à la fermeture

SANCTION La préfecture de la Haute-Garonne a annoncé la fermeture administrative d’une auto-école de la périphérie de Toulouse

N.S.

— 

Une auto-école près de Toulouse a été fermée administrativement. Illustration.
Une auto-école près de Toulouse a été fermée administrativement. Illustration. — Mourad Allili / Sipa

Cette auto-école de la périphérie toulousaine était dans le collimateur des autorités depuis plusieurs mois, à cause d’anomalies dans son fonctionnement. Un contrôle a eu lieu le 28 janvier. Il a conduit à la fermeture administrative de cet établissement, annoncé ce jeudi par la préfecture de la Haute-Garonne.

Trois principaux griefs sont énoncés. Les candidats de cette auto-école aux examens du permis de conduire affichaient « des niveaux de conduite particulièrement faibles ». Ensuite, des véhicules utilisés lors de la formation pratique avaient « des défauts mécaniques susceptibles de mettre la sécurité de leurs occupants en péril ». Enfin, le volume de candidats présentés aux examens de conduite était « non compatible avec les capacités de formation, en particulier au cours du troisième trimestre de 2020 ».

Le préfet Etienne Guyot a donc décidé cette fermeture administrative sur proposition du directeur départemental des territoires de la Haute-Garonne, en charge des agréments des écoles de conduite. Le gérant de l’entreprise s’est vu retirer son agrément préfectoral.