Coronavirus : Des cas de variants identifiés pour la première fois en Guyane et à Saint-Barthélemy

PANDEMIE On ne sait néanmoins pas encore de quels variants du coronavirus il s’agit

20 Minutes avec AFP

— 

Des tests à l'Institut Pasteur de la Guyane. (illustration)
Des tests à l'Institut Pasteur de la Guyane. (illustration) — JODY AMIET / AFP

Des variants du Covid-19 ont été identifiés à Saint-Barthélemy et en Guyane, au lendemain de la localisation des premiers cas en Guadeloupe et à Saint-Martin, ont annoncé samedi les autorités. Le variant dit anglais a été identifié chez deux personnes à Saint-Barthélemy, ont indiqué les préfectures dans un communiqué. « La présence maintenant confirmée dans l’ensemble de l’archipel du variant de type anglais doit nous conduire à la plus grande vigilance », ont-elles ajouté.

« La diffusion de l’épidémie, en raison de la contagiosité supérieure de ce variant, pourrait s’accroître de manière importante », préviennent-elles, appelant la population à respecter « strictement » les gestes barrières. En Guyane, « quatre premiers cas de variants ont été détectés », l’une des personnes étant « décédée la semaine dernière », a indiqué la préfecture dans un communiqué.

« Les prélèvements vont être soumis au séquençage pour connaître avec certitude le type de variant en cause [anglais, sud-africain ou brésilien] », a-t-elle ajouté. Après la confirmation de la présence du variant anglais chez neuf personnes à la Guadeloupe, les autorités ont restreint samedi les déplacements entre cette île et la Martinique, les limitant uniquement aux « motifs impérieux ». Ce variant du Covid-19 est déjà présent en Martinique depuis une bonne semaine.