Affaire Duhamel : Ses enfants adoptifs entendus à leur tour par les enquêteurs

ENQUETE Olivier Duhamel est accusé d’avoir agressé sexuellement son beau-fils lorsqu’il était adolescent dans les années 1980

20 Minutes avec AFP

— 

Olivier Duhamel en 2018.
Olivier Duhamel en 2018. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

La fille et le fils adoptifs d’Olivier Duhamel ont été entendus respectivement lundi et ce vendredi par les policiers qui enquêtent sur les accusations d’inceste visant le politologue, a-t-on appris de sources judiciaire et proche du dossier, confirmant une information du Parisien.

Le quotidien affirme que le fils, auditionné vendredi pendant deux heures par la brigade de protection des mineurs (BPM), « a indiqué qu’il n’avait pas été abusé par son père adoptif ». L’audition des deux trentenaires, adoptés dans les années 1980 par Olivier Duhamel et son épouse Evelyne Pisier (décédée en 2017), intervient dans le cadre des investigations lancées le 5 janvier par le parquet de Paris à la publication du livre La Familia grande de Camille Kouchner.

« Victor » a porté plainte

Dans son ouvrage, qui a déclenché une libération de la parole inédite en France sur l’inceste, l’autrice, fille de Evelyne Pisier et de l’ancien ministre Bernard Kouchner, accuse son beau-père Olivier Duhamel d’avoir agressé sexuellement son jumeau lorsqu’il était adolescent dans les années 1980.

Ce jumeau, surnommé « Victor » dans le livre, a pour sa part été entendu le 21 janvier par les enquêteurs. Agé aujourd’hui de 45 ans, il a décidé quelques jours plus tard de porter plainte pour la première fois contre son beau-père. Il avait déjà été interrogé par la police en 2011 et avait alors refusé de déposer plainte pour ces faits, probablement prescrits. Sa sœur Camille a été auditionnée le 14 janvier.

L’enquête, ouverte pour « viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans », vise à vérifier que les faits sont bien prescrits depuis 2003, « à faire la lumière » sur cette affaire et à « identifier toute autre victime potentielle », selon le procureur de Paris. L’audition d’Olivier Duhamel, qui a démissionné de toutes ses fonctions début janvier sans commenter ces accusations, devrait avoir lieu une fois effectuées celles de tous les membres de son entourage intéressant l’enquête.