C’est l’heure du BIM : Macron soigne sa gauche, le froid persiste et Trump rattrapé par ses tweets

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Emmanuel Macron, à l'Elysée le 8 février 2021.
Emmanuel Macron, à l'Elysée le 8 février 2021. — Jacques Witt/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Comment Emmanuel Macron veut désormais muscler sa « jambe gauche »

En déplacement à Nantes ce jeudi, Emmanuel Macron devrait dévoiler des mesures pour promouvoir « l’émancipation et l’égalité des chances ». Il évoquera également la plateforme de lutte contre les discriminations d’ici la fin de la semaine. Alors que son projet de loi sur les « séparatismes » est actuellement débattu à l’Assemblée nationale, le chef de l’Etat souhaite aborder la lutte contre les inégalités. A un an de la présidentielle, son objectif est ainsi de montrer que l’ensemble de sa vision politique ne repose pas que sur des principes plutôt classés à droite.

Vingt départements toujours en vigilance orange

La vague de froid continue ce jeudi matin, dans le nord-est de la France avec douze départements placés en vigilance orange, a annoncé Météo-France dans son bulletin matinal. Quatre départements de l’Ouest ont également été placés sous vigilance orange pour pluies verglaçantes (Finistère, Morbihan, Côtes-d’Armor et Loire-Atlantique). Quatre autres départements sont par ailleurs en vigilance orange pour crue-inondations​ (Charente-Maritime, Gironde, Somme, Seine-et-Marne). Il faudra donc encore patienter pour ne plus claquer des dents.

Les discours et les tweets de Donald Trump utilisés contre lui à son procès

Donald Trump va-t-il se mordre les doigts d’avoir utilisé frénétiquement Twitter durant sa présidence ? Au second jour de son procès en destitution, mercredi, les procureurs démocrates ne se sont pas privés d’exploiter les nombreux discours et tweets de l’ex-président pour l’incriminer. Selon eux, non seulement Donald Trump est « l’incitateur en chef » de « l’insurrection » menée par ses supporteurs contre le Capitole. Mais, ont-ils assuré, « sa conduite était délibérée, planifiée et préméditée ».