Coronavirus : Mayotte reconfinée pour « au moins trois semaines » à partir de vendredi

PANDEMIE L’île fait face à une recrudescence de l’épidémie et à l’apparition de variants du coronavirus

20 Minutes avec AFP

— 

Au port de Mamoudzou, à Mayotte, le 5 juin 2020.
Au port de Mamoudzou, à Mayotte, le 5 juin 2020. — Ali AL-DAHER / AFP

Le gouvernement a décidé un reconfinement à Mayotte pour moins trois semaines, à compter de vendredi 18 h, pour faire face à la progression de l’épidémie de Covid-19 et à l’apparition de variants britanniques et sud-africain, a annoncé ce jeudi le ministère des Outre-mer.

« Depuis le 1er février, trois communes (Bouéni, Pamandzi et Dzaoudzi Labattoir) étaient confinées du fait de l’observation de taux d’incidence particulièrement élevés (…) Afin de limiter la forte circulation du virus, il a été décidé d’étendre le confinement à l’ensemble du territoire mahorais à compter du vendredi 5 février, 18 h (heure de Mayotte), pour une durée de trois semaines », indique un communiqué du ministère.

Ecoles, collèges et lycées fermés

Selon le communiqué, cette décision se justifie par une « très forte augmentation des hospitalisations de cas Covid ces derniers jours » : « 77 patients sont actuellement hospitalisés et 11 patients sont en réanimation ». Du 3 janvier au 3 février, le taux d’incidence est passé de 50 à 415 pour 100.000 habitants avec un taux de positivité de 17 %. De plus, les patients admis en réanimation sont plus jeunes (entre 45 et 60 ans) et présentent des formes plus graves avec des détresses respiratoires aiguës sévères.

« Il est fort probable que cette présence de personnes plus jeunes en réanimation s’explique par la présence confirmée des variants 202012/01 (identifié au Royaume-Uni) et 501 (identifié en Afrique du Sud) de la Covid-19 », explique le ministère.

Dans le cadre de ce confinement, « les écoles et établissements scolaires seront fermés, en raison du nombre de cas très importants détectés chez les jeunes, à la différence de l’Hexagone et qui s’explique sans doute par la forte circulation du variant 501 ». Afin de soutenir l’économie à Mayotte, l’ensemble des mesures d’urgence économique déjà en vigueur seront prolongées, selon le texte.