Energie : En 2020, la douceur des températures a fait chuter la consommation de gaz

DOUCEUR La pandémie de coronavirus, en revanche, a eu un effet « limité » sur la consommation des Français

20 Minutes avec AFP

— 

GRTGaz exploite la majorité du réseau de transport de gaz en France.
GRTGaz exploite la majorité du réseau de transport de gaz en France. — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

La consommation de gaz a reculé l’an dernier en France, en raison de la douceur de la météo et dans une moindre mesure de la crise sanitaire, selon le bilan du gestionnaire du réseau gazier GRTgaz publié jeudi.

« En 2020, la consommation de gaz en France enregistre une baisse de 7 % par rapport à 2019, marquée par l’effet d’un climat exceptionnellement doux, 2020 ayant été l'année la plus chaude jamais enregistrée en France depuis 1900 », indique GRTgaz dans un communiqué.

Essor du renouvelable

La situation sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 « a finalement eu un impact plus limité que le climat » sur la consommation française – à l’exception de celle de l’industrie, davantage touchée par la crise.

La demande d'électricité a aussi été affectée dans ce contexte. La consommation française brute a ainsi atteint 449 térawattheures (TWh) en 2020, en baisse de 5 % par rapport à 2019, selon des chiffres du gestionnaire du réseau RTE communiqués à l’AFP.

GRTgaz, qui exploite la majorité du réseau de transport de gaz en France (à l’exception d’un petit quart sud-ouest), note par ailleurs un essor des gaz renouvelables. «La méthanisation confirme son fort développement avec 214 sites injectant sur les réseaux gaziers au 31 décembre 2020 (+74 % par rapport à 2019) pour une capacité totale de production de 3,9 TWh (+75 %) », note la filiale d’Engie.