Coronavirus : Le vaccin CureVac sera produit en France dès les mois de « mai-juin », sous réserve d’homologation

PANDEMIE Bruxelles a réservé 225 millions de doses de ce potentiel vaccin allemand contre le Covid-19, pas encore approuvé par les instances européennes

20 Minutes avec AFP

— 

Image d'illustration d'une vaccination.
Image d'illustration d'une vaccination. — Sebastian Nanco//SIPA

La production du vaccin allemand CureVac contre le Covid-19 commencera en « mai-juin » sur les sites de Val-de-Reuil (Eure) et d’Idron (Pyrénées-Atlantiques) de Fareva, a annoncé ce jeudi le fondateur de la société pharmaceutique. Il doit encore obtenir une autorisation de mise sur le marché.

« Nous commencerons à conditionner en mai-juin, sous réserve de la validation du vaccin », a indiqué à l’AFP le président de Fareva, Bernard Fraisse. L’entreprise, qui va fabriquer le vaccin après en avoir reçu les principes actifs avant de le conditionner, aura en 2021 une capacité de production de 20 millions de flacons. Un flacon pourrait contenir jusqu’à 20 doses – sur ses deux sites, et de 35 millions en 2022, a précisé Bernard Fraisse.

Embauche de 30 à 40 personnes

Nous avons « les lignes les plus performantes et les plus récentes » des sites de production, a affirmé le président de Fareva dont la holding luxembourgeoise qu’il a fondée en 1990 (chiffre d’affaires de 1,750 milliard en 2020) est présente en Europe et les Amériques.

Près de Pau, le site va construire une structure pour accueillir 50 congélateurs. Fareva, qui va y fabriquer des médicaments dont des anticancéreux injectables, a racheté en décembre un site du groupe Pierre Fabre. Il envisage l’embauche de « 30-40 personnes » pour ce site, qui en emploie quelque 250.