Electricité, gaz, chômage partiel… Tout ce qui change au 1er février

TARIFS Quelques mauvaises nouvelles pour le portefeuille des Français à partir de ce lundi

M.A.

— 

Illustration de gaz.
Illustration de gaz. — Pixabay

A chaque début de mois son lot de changements. Et le mois de février ne fait pas exception. Electricité, gaz, tabac, péages, règles du chômage partiel… 20 Minutes fait le point sur tout ce qui change au 1er février.

Electricité

Les tarifs réglementés de vente de l’électricité vont augmenter de 1,6 % en France à partir du 1er février, soit 15 € par an en moyenne, a confirmé le gouvernement, vendredi. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) avait proposé une hausse de 1,6 %, toutes taxes comprises, des tarifs « bleus » résidentiels. Les tarifs bleus professionnels vont augmenter de 2,6 %.

Gaz

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie vont augmenter de 3,5 % en moyenne au 1er février. « Cette augmentation est de 0,9 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,1 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,7 % pour les foyers qui se chauffent au gaz », a détaillé la Commission de régulation de l’énergie dans un communiqué.

Tabac

Une nouvelle hausse pour les fumeurs. Les prix des paquets de Camel (sans filtre, silver, blue) et News Fortuna rouge vont augmenter de dix centimes et passer de 10,20 € à 10,30 € et de 9,90 € à 10 €. En revanche, certains paquets vont baisser. C’est le cas des marques Lucky Strike red, bleu, gold et ice qui vont coûter 9,90 € au lieu de 10 €.

Autoroutes

Les tarifs des péages autoroutiers vont augmenter en moyenne de 0,44 % le 1er février 2021, selon les concessionnaires au Comité des usagers du réseau routier. Les hausses devraient s’échelonner entre 0,30 % et 0,65 % pour les réseaux les plus importants.

Taxis

A partir du 1er février, les prix des courses de taxi vont augmenter. Le tarif minimum d’une course passe de 7,10 € à 7,30 € pour tous les taxis de France. Les tarifs réglementés des taxis plafonnent désormais la prise en charge d’un client à 4,18 €, le kilomètre à 1,12€, le prix horaire en cas d’attente après réservation du client et en cas de marche lente à 37,46 €.

Tickets resto 2020

Les tickets restaurants de 2020, qui devaient se périmer en février 2021, restent valables jusqu’à septembre 2021 en raison de la crise sanitaire. Le plafond journalier reste doublé à 38 €.

Motards

A partir du 1er février, les deux-roues n’auront plus le droit de circuler en inter-files. L’expérimentation, lancée en 2016, qui autorisait à titre exceptionnel, sur certains axes, à remonter les files, prend fin ce lundi. L’infraction est désormais passible d’une amende de 135 euros et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

Un « chèque psy » pour les étudiants

A partir du 1er février, le « chèque psy » pour les étudiants, annoncé le 21 janvier par Emmanuel Macron, entre en vigueur. Tous les étudiants pourront l’obtenir pour pouvoir consulter un psychologue, un psychothérapeute ou un psychiatre.

Chômage partiel

Pour les entreprises qui ne font pas partie des secteurs les plus touchés par la crise et qui ne sont pas fermées administrativement, l’indemnisation du chômage partiel va passer, à partir du 1er février, à 60 % de leur rémunération brute, soit 72 % du salaire net, contre 84 % depuis le début de la crise.