Coronavirus en Martinique : Un premier cas de variant anglais détecté

PANDEMIE La personne a été placée à l’isolement mais ne semble pas avoir provoqué de cluster

20 Minutes avec AFP

— 

Image d'illustration d'un test PCR.
Image d'illustration d'un test PCR. — Ludovic MARIN / AFP

Le variant anglais du coronavirus détecté pour la première fois en Martinique. La personne infectée a été placée à l’isolement et « se porte bien », a précisé ce vendredi l’Agence régionale de Santé (ARS) de l’île.

« A ce jour, aucun autre cas de contamination secondaire n’a été identifié », a souligné l’ARS Martinique dans un communiqué. Cinq contacts à risque ont été identifiés et testés mais les résultats se sont avérés négatifs. Les autorités sanitaires suspectaient la présence d’un cas de variant anglais depuis le 18 janvier. « Sans attendre les résultats des expertises, cette personne domiciliée en Martinique a été invitée à respecter un strict isolement », a précisé l’ARS.

« Motif impérieux »

Un cas de Covid-19 sur dix actuellement détectés en France pourrait être dû au variant anglais du coronavirus, soit trois fois plus que durant la première semaine de janvier, selon des estimations données mercredi par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

A compter du 2 février, il faudra un motif impérieux pour se rendre en Martinique et en Guadeloupe, afin de protéger les Antilles françaises des variants du Covid-19, avait annoncé jeudi le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu. Cette mesure, qui doit permettre d’éviter l’afflux de voyageurs venus de l’Hexagone pendant les vacances de février, sera accompagnée par un test PCR obligatoire pour repartir vers l’Hexagone. En décembre dernier, la Martinique avait reçu plus de 100.000 vacanciers.