Corse : Un surveillant de prison mis en examen pour « trafic de stupéfiants » et « corruption »

MISE EN EXAMEN Un surveillant de la prison d’Ajaccio, en Corse-du-Sud, a été mis en examen pour « corruption et trafic de stupéfiants », selon le parquet

20 Minutes avec AFP

— 

Dans une prison (illustration)
Dans une prison (illustration) — KONRAD K./SIPA

Le parquet prévenu par des détenus. Un surveillant de la prison d'Ajaccio(Corse du Sud) a été interpellé vendredi et mis en examen mardi pour notamment « corruption » et «  trafic de stupéfiants », a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

« Plusieurs détenus nous informaient que des surveillants et plus particulièrement un surveillant participaient à l’introduction d’objets extrêmement variés au sein de la maison d’arrêt », a indiqué la procureure de la République d’Ajaccio, Carine Greff, confirmant une information de Corse-Matin.

Placé en détention provisoire

Les nombreuses auditions menées dans le cadre de cette enquête confiée à la police judiciaire ont abouti à l’interpellation d’un surveillant, et celui-ci « a reconnu avoir introduit un certain nombre d’objets à la demande des détenus au sein de la maison d’arrêt », a ajouté la procureure.

« Des fouilles » ont été effectuées vendredi dans l’établissement, qui compte une trentaine de surveillants et 45 employés au total, et ont permis de trouver des éléments confirmant les soupçons des enquêteurs, a-t-on précisé la même source.

Le surveillant, également mis en examen pour « remise d’objets illicites à détenus », a été placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Borgo (Haute-Corse), près de Bastia, a précisé le parquet, en soulignant qu’une information judiciaire a été ouverte et confiée à un juge d’instruction.