Lors d'une vaccination à Montpellier, le 19 janvier.
Lors d'une vaccination à Montpellier, le 19 janvier. — Alain ROBERT/SIPA

PANDEMIE

Vaccination à Villeurbanne : Faute de doses suffisantes, le second centre de vaccination n’ouvrira pas lundi

Le maire de Villeurbanne (Rhône) déplore le manque de vaccins disponibles au niveau national qu’il juge « incompréhensible et inadmissible »

L’ouverture était prévue lundi depuis plusieurs semaines. Elle n’aura finalement pas lieu. Faute de doses de vaccins suffisantes, le second centre de vaccination de Villeurbanne (Rhône) ne pourra pas accueillir dès lundi, ses premiers visiteurs. L’échéance est repoussée au « mieux à mi-février » et « peut-être plus tard », indique la municipalité très remontée.

Un espace de douze boxes de vaccination, ouverts durant huit heures, six jours par semaine, avait été aménagé spécialement dans le centre culturel de la ville.

Plus d’un an pour vacciner les plus de 75 ans

« A trois jours de l’ouverture des prises de rendez-vous en ligne, la préfecture et l’Agence Régionale de Santé viennent de nous informer que cette ouverture serait repoussée, du fait d’un manque de doses de vaccins au niveau national », précise le maire de Villeurbanne Cédric Van Styvendael, jugeant cette annonce « incompréhensible et inadmissible ».

« En quelques jours, nous avons déployé tous les moyens logistiques et humains pour accompagner la stratégie du ministère de la Santé et aujourd’hui, on nous met devant le fait accompli : il n’y a pas de vaccins ! », déplore-t-il. Et d’ajouter : « A l’heure où l’on nous annonce un probable reconfinement, où l’on nous met en garde sur la tension des capacités hospitalières, la vaccination apparaît comme la seule alternative pour sortir de cette crise qui n’en finit pas. Au rythme de vaccination actuel, il faudrait plus d’un an pour vacciner tous les Villeurbannais de plus de 75 ans ».