Coronavirus : Bruno Le Maire séduit par l’idée d’un prêt de 10.000 euros pour les jeunes

EMPRUNT L’idée a été lancée par le chef de LREM, Stanislas Guerini, alors que la majorité s’oppose au RSA pour les jeunes de 18 à 25 ans

20 Minutes avec AFP

— 

Bruno Le Maire est le ministre de l'Economie depuis mai 2017.
Bruno Le Maire est le ministre de l'Economie depuis mai 2017. — Jacques Witt/SIPA

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a jugé « intéressante » la proposition du délégué général de LREM Stanislas Guerini de créer un prêt à taux zéro de 10.000 euros pour les jeunes de 18 à 25 ans. « Toutes les idées qui permettront de dire aux jeunes étudiants, qui aujourd’hui sont dans une situation extrêmement difficile, que nous leur apportons des solutions, que nous leur apportons des propositions, mérite d’être étudiée », a déclaré le ministre sur France Culture.

Ces prêts ne seraient remboursés « que si on a la faculté de les rembourser, parce qu’on a trouvé un métier, un emploi, qui vous permet de les rembourser », a encore justifié Bruno Le Maire. Ce mardi, Stanislas Guérini avait proposé la création d’un « capital jeune » pour aider les 18-25 ans à « se lancer dans la vie », via la création de ce prêt de 10.000 euros à taux zéro.

La mesure ne serait « pas qu’un bouclier anticrise, mais un véritable outil d’émancipation », qui aurait vocation à être pérennisé, a-t-il expliqué dans un entretien au Monde. Cette somme de 10.000 euros serait accessible sans condition d’usage, serait « remboursable sur une période très longue, trente ans », et le serait « uniquement si l’on atteint un certain niveau de revenu, que je propose de fixer à 1.800 euros brut par mois », a détaillé Stanislas Guérini.