Saint-Nazaire : Une « restauration d'envergure » pour sauver le sous-marin Espadon de la rouille

PATRIMOINE Une souscription est lancée pour contribuer au financement de la rénovation de ce sous-marin exceptionnel basé à Saint-Nazaire

Frédéric Brenon

— 

Le sous-marin Espadon est basé à Saint-Nazaire depuis 1985.
Le sous-marin Espadon est basé à Saint-Nazaire depuis 1985. — A.Rollet / Saint-Nazaire Tourisme-Ecomusée
  • L'Espadon est l'un des quatre sous-marins français ouverts aux visites. Le seul à flot.
  • Il a été utilisé pendant 25 ans pour des missions de la Marine nationale.
  • Agé de 60 ans, il va subir de gros travaux jusqu'à l'été

Il a été, en 1964, le premier sous-marin français à plonger sous la banquise. Vingt-trois ans plus tard, tout juste désarmé, il s’est à nouveau distingué en étant le premier à ouvrir ses écoutilles aux visites. Depuis, trois millions de curieux ont pénétré à l’intérieur de cet ancien engin militaire basé sous l’écluse fortifiée de Saint-Nazaire. Oui mais, voilà, le sous-marin Espadon est fermé au public depuis l’automne compte tenu de la situation sanitaire. Une indisponibilité qui va se prolonger jusqu’en juillet en raison, cette fois, d'une « restauration d'envergure ».

Agé de 60 ans, le sous-marin souffre en effet de corrosion importante « en extérieur et en intérieur », à tel point que « la fragilisation de certaines parties menace sa pérennité », explique la ville de Saint-Nazaire, propriétaire du submersible.

Un appel aux dons est lancé

Les travaux, qui comprennent une remise en peinture et des remplacements de pièces, débuteront en février pour une durée de cinq mois environ. Ils commenceront par les parties intérieures (salles des torpilles, logements, moteurs…) avant de s’attaquer à l’extérieur (pont, coque, périscope). « Le chantier se déroulera sur site mais le niveau d’eau sera abaissé selon les besoins », précise la structure Saint-Nazaire Tourisme. La restauration sera menée avec le « concours d’experts restaurateurs et d’entreprises expérimentées, accompagnée par d’anciens sous-mariniers ».

A l'intérieur du sous-marin Espadon, à Saint-Nazaire.
A l'intérieur du sous-marin Espadon, à Saint-Nazaire. - V.Bauza/Saint-Nazaire Tourisme-Ecomusée

Le coût de l’intervention est estimé à 450.000 euros. Pour soulager la dépense, une souscription a été lancée auprès de la Fondation du patrimoine, laquelle considère ce sous-marin comme un « patrimoine d’exception ». Les dons peuvent être adressés via Internet. Quelque 3.780 euros ont déjà été offerts par une cinquantaine de donateurs.

Il n'a jamais fait la guerre

Long de 78 m, l’Espadon pouvait plonger pendant cinq à six jours de suite avec une soixantaine d’hommes à bord. Pendant ses 25 années au service de la Marine nationale, il a assuré de nombreuses missions de surveillance océanique mais n’a jamais participé au moindre conflit militaire. Il a été désarmé en 1985 après avoir parcouru 360.547 milles marins, soit l’équivalent de 17 fois le tour de la Terre.

Considéré comme « l’une des locomotives du tourisme nazairien », au même titre qu’Escal'Atlantic, l'Espadon est l’un des quatre sous-marins ouverts au public en France. Le seul présenté à flot.