C’est l’heure du BIM : L’Education nationale en grève, l'« impeachment » au Sénat et maltraitance animale

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, au lycée Blaise Pascal à Châteauroux le 14 janvier 2021.
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, au lycée Blaise Pascal à Châteauroux le 14 janvier 2021. — Vincent Loison/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Enseignants, infirmières scolaires et étudiants manifestent ce mardi

Les personnels de l’Education nationale comptent faire entendre leur mécontentement. Sous l’impulsion d’une intersyndicale composée notamment de la FSU, de la CGT et de FO, ils sont appelés à faire grève et se mobiliser partout en France ce mardi. La principale fédération de parents d’élèves FCPE appelle aussi à suivre ce mouvement. Des défilés doivent se tenir à Paris et dans plusieurs autres villes. Dans la capitale, la manifestation doit partir de Luxembourg à 13 heures pour se diriger vers la rue de Grenelle, siège du ministère de l’Education nationale.

L’acte d’accusation contre Donald Trump lu au Sénat

Aux Etats-Unis lundi, les élus démocrates ont officiellement transmis l’acte d’accusation contre Donald Trump au Sénat, marquant l’ouverture de son procès en destitution pour « incitation à l’insurrection ». Après un report négocié, les débats ne démarreront que le 9 février, et ils ne seront pas présidés par le chef de la Cour suprême mais par le démocrate Patrick Leahy, dans son rôle de président pro tempore du Sénat. Ce délai permettra à la défense de Donald Trump de se préparer et aux membres du cabinet de Joe Biden d’être confirmés.

Les députés se penchent sur la maltraitance des animaux

Une proposition de loi de la majorité contre la maltraitance animale va être examinée, ce mardi, à l’Assemblée nationale. De nouvelles mesures sont attendues par la population. Selon le baromètre Ifop pour la Fondation 30 Millions d'Amis, près de 7 Français sur 10 (69 %) estiment en effet que les animaux sont mal défendus par les politiques.