Après quelques péripéties, le lave-vaisselle miniature 100 % français tourne (presque) à plein régime

INNOVATION La société Daan Tech fabrique des mini lave-vaisselles hyper design en Vendée. Tout n'a pas été simple dans l'histoire de ce produit innovant 100 % made in France

David Phelippeau

— 

Damin Py, co-créateur de bob le lave-vaisselle dans l'usine de Cugand en Vendée.
Damin Py, co-créateur de bob le lave-vaisselle dans l'usine de Cugand en Vendée. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA
  • Deux jeunes ingénieurs ont lancé un produit innovant, un lave-vaisselle XXS, en 2018.
  • Le développement de leur entreprise a été interrompu lorsque la société vendéenne S20, où les deux créateurs avaient pris leurs quartiers, a fermé ses portes en avril 2019.
  • En fin d’année, sur un nouveau site en Vendée, la société a pu démarrer la fabrication et la livraison de Bob le lave-vaisselle.

« Beaucoup de gens pensaient qu’on allait couler, mais on est encore vivants. » Damian Py (26 ans) est co-créateur de Bob le lave-vaisselle, un produit électroménager originale taille miniature 100 % made in France d'à peine 11 kg, enfin sur le marché depuis la fin d’année 2020. Une innovation qu’il a imaginée avec Antoine Fichet (30 ans), son associé, et qui a bien failli ne pas voir le jour tant le chemin pour arriver à la commercialisation du produit fut tortueux.

Aujourd’hui, alors qu’Antoine, son associé, se trouve à Paris avec quatre autres employés, Damien et sa cinquantaine de salariés travaillent depuis fin février dans un bâtiment de 3.000 m2 à Cugand en Vendée. Dans la petite commune du nord-ouest du département, un semi-remorque part chaque jour rempli de Bob pour honorer les différentes commandes. Entre 150 et 200 produits sont fabriqués quotidiennement. Des chiffres encore impensables quand on connaît l’histoire vécue par ces deux self made men.

Une livraison avec une bonne année de retard

Petit retour en arrière. Deux ans et demi en arrière plus exactement. Après avoir testé leur lave-vaisselle, « le plus compact et le plus rapide au monde », dans une cave pendant un an, Damien et Antoine s’installent sur le site de S20 à La Roche-sur-Yon en Vendée à l’été 2018 pour commencer la fabrication puis la commercialisation de leur produit. Mais rien ne se passe comme prévu. Avril 2019, le site de S20 ferme. « On l’a su dans la journée, même pas avant… » Les deux créateurs se retrouvent sans local et ne peuvent plus honorer dans les temps les 6.000 précommandes de Bob. « On a vite rassuré les gens, ils tenaient à cette fabrication à la française, explique Damien. Du coup, ils nous ont soutenus. »

Seulement 500 personnes demanderont au final le remboursement. Les autres (qui avaient versé l’argent à 100 %) s’arment de patience. « Il y a eu des moments de doute… », avoue aujourd’hui Damien. Un doute qui s’estompe (beaucoup) lorsque leur société Daan Tech arrive donc en mars 2020 à Cugand dans un ancien site de production de vêtements de sport.

Là encore, la chance a bien failli tourner le dos aux deux créateurs. « On a reçu toutes les pièces in extremis, le dernier jour avant le confinement », sourit Damien. En septembre dernier, « avec un an de retard », les premières commandes datant de 2018 peuvent enfin partir. « Un soulagement », selon Damien, mais le début aussi d’autres tracas pour ces tout jeunes entrepreneurs. « Il y a eu beaucoup de choses à gérer ensuite, le service après vente, la commercialisation etc. »

Vendre plus pour pérenniser les 50 emplois

1.500 Bob sont vendus chaque mois (sur le site Internet), mais l’objectif est d’arriver à 3.000 pour pérenniser les 50 emplois. « On repassera à 35 personnes si on stagne à 1.500 ventes mensuelles, chiffre qui nous permet d’être rentables », décrit Damien. En attendant, à Cugand, les cartons s’amoncellent. « C’est un peu un rêve… », glisse, tout sourire, Damien, devant la montagne de commandes. Sur la ligne de fabrication, les jeunes employés ne chôment pas. « Il faut quarante minutes d’assemblage pour un Bob. » En bout de chaîne, le lave-vaisselle miniature, vendu en entrée de gamme à 350 euros (440 euros avec toutes les options) et disponible en douze coloris, est testé puis emballé avant de finir dans le semi-remorque.

La chaîne de fabrication de Bob.
La chaîne de fabrication de Bob. - SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Les deux créateurs ne veulent pas en rester là. Ils ont pour objectif de se développer à l’international : au Benelux, en Allemagne, en Italie, en Suisse, au Royaume-Uni et au Japon. Au pays du Soleil-Levant, le mini lave-vaisselle est très démocratisé. « On va envoyer quelqu’un là-bas pour faire de la prospection et de la promotion en juin. »