Coronavirus : Les citadins se déplacent plus à vélo ou à pied et boudent les transports en commun selon une étude

MOBILITE Une majorité d’entre eux craint de croiser des voyageurs qui ne respectent pas les gestes barrières

20 Minutes avec agence

— 

Les citadins privilégient la marche ou le vélo pour leurs déplacements.
Les citadins privilégient la marche ou le vélo pour leurs déplacements. — Mickaël Bosredon/20 Minutes
Les transports en commun sont délaissés par les voyageurs, selon les résultats d’une étude publiée mardi 19 janvier par l’Observatoire des mobilités émergentes et menée par l’Obsoco (Observatoire société et consommation) et le cabinet d’étude Chronos. En effet, 60 % des habitants préféreraient marcher (+22 %) ou utiliser un vélo (+6 %) pour se déplacer, rapporte BFMTV. Selon l’étude, menée sur 4.500 personnes entre le 21 et le 29 octobre 2020, 52 % de ces personnes craindraient de croiser des voyageurs qui ne respectent pas les gestes barrières.

Taxis et covoiturage délaissés

Les citadins sont moins nombreux à prendre le bus, métro en RER, qui enregistrent une baisse de 10 %. Les taxis et le covoiturage sont également boudés, -5 % chacun, ainsi que les VTC, -3 %.

L’utilisation de la voiture a par contre augmenté de 3 %. « Après plusieurs années de recul, la voiture semble conjoncturellement répondre aux risques (sanitaires) et aspirations (de liberté) suscitées par la crise », selon les auteurs de l’étude.

L’achat de vélo en forte hausse

Si l’étude ne dit rien sur les motos et les scooters, les constructeurs ont remarqué une hausse des ventes dès la fin du premier confinement : +37 % en juin ou encore +26 % en juillet. S’agissant des deux roues, le vélo a du succès. Selon Obsoco, 3,4 millions de personnes en ont acheté un en 2020. Un million d’entre eux a opté pour l’électrique. Des chiffres que les professionnels prévoyaient d’atteindre en 2024 ou 2025.

Et pour Jérôme Valentin, patron de Cycleurope et président de l’Union sports et cycles, l’année qui vient s’annonce aussi bonne. Le ministre des transports Jean-Baptiste Djebbari a récemment annoncé que 750 millions d’euros d’argent public seraient investis ces prochaines années « pour faire émerger de nouvelles pistes cyclables de manière à aider les collectivités ».