Êtes-vous attachés aux odeurs et aux sons des campagnes ?

VOUS TEMOIGNEZ Le Sénat examine cette semaine une proposition de loi qui vise à préserver le « patrimoine sensoriel » des campagnes

L.C.

— 

Des bottes de foin.
Des bottes de foin. — ALLILI MOURAD/SIPA

Les clochettes tintinnabulantes d’un troupeau, le parfum du foin fraîchement fauché, le fumet piquant du fumier, le vrombissement d’un tracteur… Il y a de fortes chances pour que ces images vous évoquent immédiatement la campagne, et le souvenir de séjours au vert.

Ces sons et ces odeurs pourraient bientôt faire partie du « patrimoine » des territoires ruraux, comme le prévoit une proposition de loi discutée jeudi au Sénat, après avoir été adoptée à l’Assemblée nationale il y a déjà un an.

A cette occasion, nous aimerions savoir quels sont les bruits et les effluves de nos campagnes auxquels vous êtes attachés, et que vous aimeriez voir protégés. Au contraire, trouvez-vous que certains aspects sensoriels du milieu rural sont des nuisances ? Racontez-nous !