Paris : Un policier participe à une téléréalité, la préfecture ouvre une enquête administrative

LOVER Un fonctionnaire du commissariat du 16e arrondissement participe à une émission de téléréalité au grand dam de sa hiérarchie

C.P.

— 

Un policier. (Illustration)
Un policier. (Illustration) — Caroline Girardon

Prince de l’amour ou fonctionnaire de police, il faut – semble-t-il – choisir. La préfecture de police de Paris a ouvert une enquête administrative après avoir découvert qu’un fonctionnaire du commissariat du 16e arrondissement, Zoubir, 25 ans, participait à la téléréalitéLes princes et les princesses de l’amour, rapporte Le Parisien. Sa hiérarchie, qui n’était pas prévenue de sa participation s’interroge sur des « manquements au devoir exigé par sa fonction ». Et ce, d’autant plus que le candidat était en arrêt lorsqu’il a participé au tournage de l’émission.

La préfecture s’interroge également sur ses activités sur le réseau social TikTok. Si la majorité de ses vidéos ne posent pas de problème, gageons que celles sur les « avantages quand t’es flic » n’a dû pas faire l’unanimité dans la maison bleue. Et pour cause, parmi les « avantages » cités : « sortir sans attestation », « choper des snaps et numéros sur les contrôles Covid » et « profiter du confinement pour aller dormir chez les sœurs », détaille le quotidien.