Coronavirus : Mayotte placée sous couvre-feu à 18 heures à partir de jeudi

RESTRICTIONS Après la découverte de quatre cas de contamination au variant sud-africain du Covid-19

20 Minutes avec AFP

— 

Coronavirus : Mayotte placée sous couvre-feu à 18h à partir de jeudi (illustration)
Coronavirus : Mayotte placée sous couvre-feu à 18h à partir de jeudi (illustration) — Ali AL-DAHER / AFP

Au tour de Mayotte. Un couvre-feu y sera instauré à 18 heures à partir de jeudi et pour quinze jours, a annoncé lundi le représentant de l’Etat sur place après la découverte de quatre cas de contamination au variant sud-africain du coronavirus.

Ce couvre-feu s’appliquera entre 18 heures et 4 heures du matin, a précisé le préfet de l’île française située dans l’océan indien, Jean-François Colombet, sur la chaîne de télévision la 1ère.

Bars, restaurants et commerces fermeront à 18 heures

Comme en métropole, où un couvre-feu à 18 heures est en vigueur depuis samedi, les bars, restaurants et autres commerces seront fermés mais la livraison de nourriture sera tolérée, a-t-il ajouté.

« La situation que nous connaissons aujourd’hui est sans doute plus sérieuse que celle que nous avons combattue au cours de l’année 2020 », a souligné le préfet au lendemain d’une consultation avec les élus mahorais, la société civile et les acteurs socio-économiques du 101e département français.

Au-delà du couvre-feu, le préfet a confirmé le maintien des vols à destination de l’Hexagone et de la Réunion, assorti toutefois d’une obligation d’un test PCR négatif et d’une mise à l’isolement pendant sept jours.

Quatre cas de contamination au variant sud-africain

Concernant les arrivées clandestines de « kwasa-kwasa », ces embarcations légères transportant des migrants, des moyens supplémentaires vont être déployés, a-t-il annoncé. « J’ai engagé tous les moyens qui sont mis à ma disposition pour faire en sorte que les kwasa en provenance de l’étranger soient stoppés, interceptés ou refoulés », a assuré Jean-François Colombet.

Des opérateurs nautiques et aéronautiques participeront à la détection de ces embarcations tout comme la gendarmerie maritime et la direction des affaires maritimes.

Ce nouveau tour de vis survient après la confirmation de quatre cas de contamination au variant sud-africain du Covid-19, réputé plus contagieux, sur l’île. Il s’agit de deux personnes ayant voyagé récemment à Dubaï, au Kenya et aux Comores, d’un de leurs proches resté à Mayotte et d’une personne qui serait rentrée illégalement par voie maritime depuis les Comores.

Sur le plan économique, le préfet a annoncé la réactivation des dispositifs d’aide aux entreprises, le maintien de la commande publique tout comme celui des programmations des contrats de convergence et de transition et des fonds européens.