Calvados : Les corps sans vie des trois jeunes marins retrouvés dans l’épave du bateau

PECHE Jeudi soir, leur navire de pêche avait subi une avarie de barre et avait dû être remorqué. Le chalutier « Breiz » avait coulé pour une raison indéterminée

C.A. avec AFP

— 

Illustration d'une intervention de la SNSM, ici à Arcachon.
Illustration d'une intervention de la SNSM, ici à Arcachon. — Eric Beracassat / SIPA

Ils sont restés prisonniers. Vendredi, les corps sans vie de trois jeunes marins pêcheurs ont été retrouvés dans l'épave de leur bateau, a annoncé le procureur du Havre, Bruno Dieudonné. La veille, leur bateau de pêche avait subi une avarie de barre vers 19 heures et avait dû être remorqué par un canot de la SNSM. Alors que le convoi procédait à une manœuvre, le chalutier baptisé Breiz avait coulé vers 23h45 à cinq kilomètres de la côte du Calvados, sans que l’on ne sache pourquoi.

Les corps ont finalement été remontés et ramenés au port de Ouistreham. Ce sont des plongeurs qui ont découvert les trois victimes à l’intérieur de l’épave, qui reposait par plusieurs mètres de fond. D’après le procureur, les trois marins sont deux frères de 19 et 26 ans et un homme de 27 ans, co-armateur du bateau.

Le naufrage a eu lieu pendant une manœuvre

Une enquête a été ouverte pour tenter de déterminer les circonstances du drame. On ignore pour l’heure si le Breiz était toujours remorqué par le canot de la SNSM quand il a sombré. Alors qu’il affrontait une mer formée à trois miles nautiques (environ 5,5 km) au nord de Lion-sur-Mer, le convoi avait changé de cap, sans doute en raison des conditions météo difficiles. « Pendant cette manœuvre, le Breiz a embarqué une lame et a sombré soudainement », précisait la préfecture maritime de la Manche.