Calvados : Trois marins recherchés après le naufrage de leur chalutier lors d’une opération de remorquage

PECHE Leur navire de pêche était remorqué par la SNSM quand il a sombré pour une raison inconnue

Camille Allain

— 

Un canot de la SNSM (illustration).
Un canot de la SNSM (illustration). — M.Libert / Archives 20 Minutes

Les secours sont mobilisés depuis ce matin pour tenter de retrouver trois marins portés disparus depuis le chavirage de leur chalutier survenu jeudi soir vers 23h30 au large de Lion-sur-Mer, commune du Calvados située entre la plage du Débarquement Omaha Beach et la ville de Ouistreham. L’incident serait survenu pendant le remorquage par la SNSM.

L’alerte a été transmise peu avant 19 heures jeudi au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg. Ce dernier venait d’être informé d’une avarie de barre sur le navire de pêche Breiz. Les mauvaises conditions de mer et la marée obligent les autorités à faire appel au canot tous temps Sainte-Anne-des-flots de la SNSM de Ouistreham pour porter assistance aux marins et remorquer le navire.

Le convoi change de cap, le navire sombre

D’après la préfecture maritime de la Manche, le navire de pêche aurait sombré vers 23h35 alors qu’il était remorqué par la SNSM. Alors qu’il affrontait une mer formée à trois miles nautiques (environ 5,5 km) au nord de Lion-sur-Mer, le convoi aurait changé de cap. « Pendant cette manœuvre, le Breiz embarque une lame et sombre soudainement », précise la Prémar. Une enquête a été ouverte pour savoir si le chalutier était toujours rattaché au canot quand il a sombré.

Alertés, deux navires se sont rapidement rendus sur place, tout comme l’hélicoptère Caïman de la marine nationale et deux vedettes de la SNSM, en plus de moyens terrestres. L’épave a été localisée vers 0h45. Les recherches par hélicoptère ont été suspendues vers 1h30 « en raison de la dégradation des conditions météorologiques ». D’autres canots de la SNSM ont relayé les vedettes déjà engagées. Les recherches ont repris ce matin au lever du jour pour tenter de retrouver les trois pêcheurs disparus. Une enquête a été ouverte par le parquet du Havre et confiée à la gendarmerie maritime.