C’est l’heure du BIM : Jean Castex attendu à 18 heures, Donald Trump bientôt jugé et l’OMS enquête en Chine

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Le Premier ministre Jean Castex, à Tarbes le 9 janvier 2021.
Le Premier ministre Jean Castex, à Tarbes le 9 janvier 2021. — J.M. HAEDRICH/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

De nouvelles mesures contre l'épidémie annonncées ce jeudi soir ?

La France va connaître ce jeudi à partir de 18 heures les nouvelles mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus. C’est en effet à cette heure que Jean Castex va tenir une conférence de presse entourée de pas moins de six ministres : Olivier Véran (Santé), Jean-Michel Blanquer (Education nationale), Bruno Le Maire (Economie et Finances), Elisabeth Borne (Travail), Roselyne Bachelot (Culture) et Frédérique Vidal (Enseignement supérieur). Le Premier ministre devrait alors notamment s’exprimer sur l’élargissement ou la généralisation du couvre-feu à 18 heures.

Second impeachment historique pour Donald Trump, qui sera jugé au Sénat

C’est historique. Jamais un impeachment n’avait été voté à deux reprises contre un même président américain. Mis en accusation par la Chambre, mercredi, pour « incitation à l’insurrection », Donald Trump devrait être prochainement jugé par le Sénat. Selon toute vraisemblance, son procès aura lieu après la prise de fonctions de Joe Biden le 20 janvier. L’avenir du locataire de la Maison-Blanche – qui pourrait être déclaré inéligible en cas de condamnation, dépendra en grande partie de la position du leader des républicains Mitch McConnell.

L’équipe de l’OMS chargée d’enquêter sur la pandémie est arrivée à Wuhan

Les enquêteurs de l’Organisation mondiale de la santé sont arrivés ce jeudi à Wuhan. C’est dans cette ville du centre de la Chine que le nouveau coronavirus a pour la première fois été signalé fin 2019. L’équipe, composée de 10 scientifiques de différentes nationalités, sera chargée, après une quarantaine de deux semaines, de remonter aux origines du Covid-19. La visite, d’une durée de cinq déjà six semaines, est ultrasensible pour le régime chinois, soucieux d’écarter toute responsabilité dans l’épidémie qui a fait près de deux millions de morts dans le monde.

Premier décès dû au Covid-19 en Chine depuis huit mois
20.000 soldats de la garde nationale déployés pour l’investiture de Joe Biden