Coronavirus dans l’Aisne : Le variant anglais suspecté après l’apparition de plus de 100 cas positifs dans un Ehpad

EPIDEMIE Cent dix-neuf personnes ont été testées positives depuis le 6 janvier dans un Ehpad de Chauny (Aisne)

F.L.

— 

Un Ehpad (illustration)
Un Ehpad (illustration) — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

La contagion a été très rapide. Comme le révèle L’Aisne Nouvelle, le variant anglais est suspecté d’être à l’origine d’un foyer de contamination dans l’Ehpad Fontenelle de Chauny ( Aisne). Depuis le 6 janvier, 119 personnes y ont été testées positives au Covid 19. « Nous n’avions aucun cas jusque-là. Mais mercredi dernier, trois résidents étaient testés positifs », explique Laurent Schott, le directeur du centre hospitalier interrogé par le quotidien local.

Dans la foulée, des tests sont réalisés auprès des résidents et du personnel. Et le bilan est impressionnant avec 88 résidents sur 110 positifs et 31 membres du personnel sur 70. Depuis, les résidents ont interdiction de sortir de leur chambre et les salariés testés positifs sont en isolement chez eux. Pour savoir si le variant britannique est bien à l’origine de cette contagion foudroyante, un séquençage du virus devrait être fait rapidement par le laboratoire du CHU d’Amiens.