Oise : Après la pagaille sur la ligne TER Paris-Creil à cause d’une chasse à courre, la SNCF porte plainte

CERF Traqué par une meute de chasse à courre, un cerf s’est réfugié sur les voies SNCF de la gare de Chantilly provoquant une interruption de trafic et d’importants retards

Mikaël Libert

— 

Le cerf acculé par la meute en gare de Chantilly.
Le cerf acculé par la meute en gare de Chantilly. — Ava Chantlly
  • Mardi, un cerf s’est réfugié sur les voies SNCF en gare de Chantilly, dans l’Oise.
  • L’animal était poursuivi par une meute de chasse à courre.
  • Le trafic des TER a été interrompu pendant plus de deux heures, occasionnant d’importants retards.

Mardi après-midi, le trafic des TER sur la ligne entre Paris et Creil a été largement perturbé. Une pagaille dont une société de vénerie est à l’origine pour avoir poursuivi un cerf jusque sur les voies de la gare de Chantilly, dans l’Oise, au cours d’une chasse à courre.

Peu avant 16 h, badauds et voyageurs se trouvant aux abords et à l’intérieur de la gare de Chantilly ont vécu une scène hallucinante. Un grand cerf a déboulé, poursuivi par une meute de chasse à courre, pour finalement trouver refuge sur les voies SNCF. Derrière l’animal et les chiens, suiveurs et chasseurs n’ont pas hésité à pénétrer aussi dans la gare, traversant à leur tour les voies. Dans le même mouvement, les militants de l’association AVA (Abolissons la vénerie aujourd’hui) ont filmé cette scène surréaliste.

Plus de 2 h d’interruption du trafic des TER

Sans se soucier des règles de sécurité, les chasseurs ont récupéré leurs chiens qui encerclaient le cerf. L’animal sauvage s’est ensuite couché sur les voies, épuisé. De son côté, la SNCF a arrêté la circulation des trains dans les deux sens dès 16 h 45. Pompiers et forces de l’ordre sont arrivés sur place pour sécuriser les lieux en attendant la venue d’un vétérinaire chargé d’endormir le cerf pour dégager les voies. Après avoir reçu une fléchette anesthésiante, l’animal est finalement reparti de lui-même dans les bois, sain et sauf.

L’incident aura duré 2 h 45 selon la SNCF, provoquant « des retards pour 40 à 50 trains et la suppression de 7 trains » sur la ligne « très fréquentée » entre Paris et Creil. Un préjudice d’autant plus important que l’heure de pointe sur ce tronçon « commence vers 17 h » a assuré la SNCF à 20 Minutes. Le transporteur ferroviaire va d’ailleurs déposer, ce mercredi, une plainte contre X. Une enquête devra donc déterminer si la société de vénerie organisatrice de la chasse à courre est responsable de cette pagaille.

La fondation Brigitte Bardot et 30 millions d'amis se sont insurgés une nouvelle fois contre cette pratique et ont réitéré leur demande d'abolition de la vénerie. Depuis que la chasse à courre a de nouveau été autorisée, après le second confinement, les incidents se multiplient. Mi-septembre, un cerf avait été poursuivi jusque dans le centre-ville de Compiègne.

A plusieurs reprises, des routes nationales avaient été traversées par des meutes de chasse à courre, provoquant même, le 5 janvier dernier, un accident. Quelques jours plus tôt, deux militants d’AVA Compiègne avaient été blessés en tentant de sauver un cerf réfugié dans un étang, toujours en forêt de Compiègne.