Un avion franchit le mur du son, une « détonation de malade » entendue dans l’Ouest de la France

BOUM Un avion de chasse a franchi le mur du son créant un bruit assourdissant et un ressenti de tremblement de terre, ce vendredi matin

Julie Urbach

— 

Image d'illustration d'un avion militaire Rafale,
Image d'illustration d'un avion militaire Rafale, — ERIC PIERMONT / AFP

Un « boum », un « gros bruit », une « détonation de malade ». Ce vendredi matin, de nombreux habitants de l’ouest de la France ont fait part de leur inquiétude après avoir entendu un bruit ressemblant à une explosion.

Très vite, des rumeurs se sont propagées notamment sur les réseaux sociaux : dans la région nantaise, plusieurs internautes parlaient par exemple, à tort, de l’explosion d’une usine située à Couëron. En fait, plus de peur que de mal : il s’agissait d’un avion Rafale de la Marine nationale, parti de Corrèze en direction de la Bretagne, qui a franchi le mur du son, apprend 20 Minutes de sources concordantes.

L’avion survolait Niort

« Un avion de chasse programmé et autorisé par les autorités militaires à survoler Niort et ses environs a franchi le mur du son ce vendredi, aux alentours de 10 h 35, au-dessus de l’aérodrome Niort-Marais-Poitevin, indique la ville dans un communiqué. En vol au niveau 420 (environ 14.000 mètres), il a provoqué un bruit assourdissant et un ressenti de tremblement de terre ou d’explosion selon le lieu, sur une partie de l’agglomération. Le temps froid et sec a permis à l’onde de choc de se propager rapidement et intensément. » Contactée par 20 Minutes, la préfecture maritime indique que «le pilote avait reçu l'autorisation de passer à la vitesse supersonique, les conditions le permettant parfaitement.»

Par ailleurs, la gendarmerie de Loire-Atlantique confirme qu’aucun incident n’a été relevé à Couëron. Elle rappelle que le « même phénomène » a été observé à Paris fin septembre, causant là encore un sentiment de panique.