Ces de Las Vegas 2021 : Un véhicule passé au crible en trois secondes… Un portique intelligent promet de révolutionner l’inspection auto

AUTOMOBILE Le CES Las Vegas 2021 se tient de lundi à jeudi en virtuel à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus. Parmi les start-up présentes, des Lyonnais présentent un portique intelligent qui promet de révolutionner l’inspection auto

Elisa Frisullo

— 

Le portique créé par ProovStaion à Lyon permet de passer au crible un véhicule en trois secondes.
Le portique créé par ProovStaion à Lyon permet de passer au crible un véhicule en trois secondes. — ProovStation
  • C’est un Consumer Electronics Show particulier qui s’est ouvert lundi à Las Vegas avec un rendez-vous 100 % virtuel. A cause du coronavirus, les start-up vont présenter leurs innovations en vidéo.
  • Parmi les entreprises françaises présentes, on retrouve les Lyonnais de ProovStation, un portique intelligent qui promet de révolutionner l’inspection auto.
  • Leur innovation technologique a déjà séduit de grands noms de l’automobile en 2020, avec 80 portiques déployés en Europe et en Afrique du Nord.

 

 

Il suffit de trois secondes à la vingtaine de caméras pour passer en revue les moindres dégâts et dysfonctionnements d’un véhicule. Cette année encore, l’équipe lyonnaise de ProovStation, une start-up créée en 2017, est présente au Ces de Las Vegas, grand raout de l’innovation technologique mondiale organisé cette semaine en version virtuelle en raison du Covid-19. Un rendez-vous sur lequel le président fondateur de la jeune société compte pour faire connaître dans le monde entier son portique intelligent made in France qui promet de révolutionner l’inspection automobile. 

Ce portique, équipé de 20 capteurs optiques et d’une arche lumineuse, capte l’ensemble des informations du véhicule, scanné à 360 degrés. « Grâce à la chaîne d’algorithmes que nous avons créée, cela nous permet d’identifier rapidement les dommages sur les véhicules, de les quantifier puis de chiffrer le montant des réparations », souligne Cédric Bernard, président fondateur de la start-up. Ce jeune entrepreneur de 30 ans n’a pas eu cette idée par hasard mais après une longue expérience dans l’univers des garages automobiles.

80 stations déployées en leasing

« Je suis né dans un garage », aime à rappeler le jeune homme, quatrième génération du groupe Bernard, troisième distributeur automobile français. « Quel que soit le métier que vous fassiez sur la chaîne automobile (constructeurs, assureur, loueur, garagiste…), vous allez réaliser une inspection. C’est trente minutes en moyenne sur un véhicule, beaucoup de papiers avec le client et donc beaucoup de conflits potentiels. Nous faisons économiser du temps. Et le temps c’est de l’argent », ajoute le jeune chef d’entreprise.

Depuis le début de la commercialisation, courant 2020, du portique doté de l’intelligence artificielle et d’outils 3D, son discours a déjà séduit plusieurs grands groupes en France, en Europe et en Afrique du Nord. « Nous avons 80 stations en cours de déploiement dans treize pays, ce qui représente environ neuf millions d’inspections automobiles », précise Cédric Bernard.

Une levée de fonds à 10 millions d’euros

Parmi les acteurs de la chaîne auto qui ont fait confiance au Lyonnais et à ses quatre associés, figure le groupe français de logistique Charles André, British Car Auctions, leader de la location, ou encore le groupe Dekra spécialiste du contrôle technique. Dans les prochains mois, la start-up lyonnaise, qui emploie une cinquantaine de salariés, devrait lancer une nouvelle levée de fonds de 10 millions d’euros pour « consolider son leadership en Europe » et s’implanter aux Etats-Unis.

L’objectif est de doubler le volume d’affaire chaque année, en séduisant de nouveaux clients, à l’instar des aéroports, dotés d’un flux importants de véhicules en locations à inspecter quotidiennement. Pour être équipés de ProovStation en leasing, les spécialistes de l’auto doivent débourser 5.000 euros par mois avec un suivi assuré pendant quatre ans.