Vaccination à Rennes : « Il vaut mieux prévenir que guérir », assure Serge, premier vacciné

PANDEMIE La campagne de vaccination a démarré ce mardi dans un Ehpad de la capitale bretonne

Jérôme Gicquel

— 

Résident de l'Ehpad Hôtel-Dieu à Rennes, Serge est la première personne à s'être fait vacciner en Ille-et-Vilaine ce mardi après-midi.
Résident de l'Ehpad Hôtel-Dieu à Rennes, Serge est la première personne à s'être fait vacciner en Ille-et-Vilaine ce mardi après-midi. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • La campagne de vaccination contre le coronavirus a démarré cette semaine dans les Ehpad en Bretagne.
  • Résident à l’Ehpad Hôtel-Dieu à Rennes, Serge a été la première personne à se faire vacciner ce mardi après-midi en Ille-et-Vilaine.
  • Quatre centres de vaccination viennent d’être installés dans les principaux hôpitaux bretons pour vacciner les professionnels de santé.

Il s’appelle Serge, a 67 ans et réside à l’Ehpad Hôtel-Dieu du CHU de Rennes. Dix jours après Mauricette, première personne vaccinée en France contre le Covid-19, le sexagénaire a reçu ce mardi après-midi la première dose du vaccin Pfizer-BioNTech en Ille-et-Vilaine. « Il vaut mieux prévenir que guérir, a-t-il assuré plein d’entrain sous l’objectif des photographes. C’est comme pour la grippe, si on peut, autant se faire soigner ». Quelques minutes plus tard, c’est un professionnel de santé, le professeur Dominique Somme, chef du service de médecine gériatrique au CHU de Rennes, qui s’est fait vacciner par une infirmière quelque peu intimidée par les caméras venues immortaliser la scène.

Chef du service de médecine gériatrique au CHU, le professeur Dominique Somme s'est également fait vacciner ce mardi après-midi.
Chef du service de médecine gériatrique au CHU, le professeur Dominique Somme s'est également fait vacciner ce mardi après-midi. - J. Gicquel / 20 Minutes

Alors que le Gouvernement, sous le feu des critiques, a annoncé ce mardi toute une série de mesures pour accélérer les vaccinations, la campagne démarre tout juste cette semaine dans plusieurs régions françaises. C’est le cas en Bretagne où les premières piqûres ont été administrées à une trentaine de résidents de l’Ehpad Saint-Renan près de Brest (Finistère).

Un stock de 25.000 doses disponible pour l’instant

En tout, ce sont quatorze sites pilotes, neuf Ehpad et cinq unités de soins longue durée, qui ont été retenus par les autorités sanitaires pour lancer cette première phase de la campagne de vaccination dans la région. « La stratégie retenue est de vacciner en priorité les personnes âgées en structures collectives ou les professionnels de santé ayant plus de 50 ans ou présentant des troubles de comorbidité », précise Stéphane Mulliez, directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) de Bretagne.

Dans les prochaines semaines, la vaccination va s’étendre aux 500 Ehpads bretons avec un stock de 25.000 doses de vaccin anti-Covid disponible pour l’heure dans la région, soigneusement conservées dans quatre super-congélateurs à -80° C. « C’est suffisant pour l’instant avec un réassort qui se fera progressivement pour les secondes injections », précise le directeur de l’ARS Bretagne.

Quatre centres de vaccination dans les hôpitaux de la région

Les établissements de santé sont également dans les starting-blocks pour vacciner leur personnel. Quatre centres de vaccinations viennent ainsi d’être montés dans les principaux hôpitaux bretons. Ils pourront notamment accueillir les professionnels en libéral, les infirmières, les sages-femmes ainsi que les pompiers ou les aides à domicile comme l’a annoncé ce mardi matin le ministre de la Santé Olivier Véran.

« On espère pouvoir vacciner plusieurs centaines de personnes dès cette semaine », souligne Véronique Anatole-Touzet, directrice générale du CHU de Rennes.