L'identification des chats nés après 2012 est désormais obligatoire

ANIMAUX Un animal pucé ou tatoué a 80 % de chances en plus d’être retrouvé en cas de perte

20 Minutes avec agence
— 
Un chat. Illustration.
Un chat. Illustration. — Pexels - PixaBay

La lutte contre l’abandon des animaux de compagnie se poursuit. Désormais, il sera obligatoire de faire identifier un chat né après le 1er janvier 2012. L’animal pourra être tatoué ou doté d’une puce électronique, rapporte Le Figaro.

L’information a été confirmée par le ministère de l’Agriculture. Un défaut d’identification pour un chat né après 2012 sera considéré comme une contravention de quatrième classe. Le propriétaire de l’animal pourra donc être sanctionné d’une amende de 750 euros.

L’abandon sanctionné comme « acte de cruauté »

Jusqu’ici, l’obligation d’identification d’un chat ne valait qu’en cas de vente ou de don d’un félin de plus de sept mois. De nombreux animaux passaient donc « sous le radar ». En janvier 2020, le ministère de l’Agriculture Didier Guillaume avait déjà annoncé son intention de sanctionner tout manquement à l’identification d’un animal, précise L’Union. L’amende devait alors être de 135 euros.

La mesure n’est pas anodine : en cas de perte, un animal identifié a 80 % de chances d’être retrouvé. Une manière aussi de mieux sanctionner les propriétaires irresponsables, l’abandon étant considéré comme un acte de cruauté et passible de deux ans de prison et 30.000 euros d’amende. Chaque année, selon la SPA, près de 100.000 chiens et chats sont abandonnés en France.