C’est l’heure du BIM : Boris Johnson reconfine, assouplissement du télétravail en France et sénatoriales cruciales aux Etats-Unis

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Le Premier ministre britannique Boris Johnson lors de l'annonce à la télévision d'un nouveau confinement, le 4 janvier 2021.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson lors de l'annonce à la télévision d'un nouveau confinement, le 4 janvier 2021. — Jon Santa Cruz//SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Retour à un confinement total en Angleterre et en Ecosse

Les Anglais vont de nouveau devoir rester chez eux. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi soir à la télévision un reconfinement total de l’ Angleterre face à l’envolée des cas de coronavirus, notamment au nouveau variant. Ce nouveau confinement, aussi strict que celui mis en place au printemps, prévoit la fermeture des écoles et doit durer si les conditions le permettent, jusqu’à la mi-février, a-t-il annoncé. Un peu plus tôt, la Première ministre d’Ecosse, Nicola Sturgeon a annoncé la même mesure pour la nation britannique.

Un jour de télétravail par semaine en moins pour les salariés volontaires

Les règles concernant le travail en dehors de l’entreprise en France vont changer à compter de jeudi. Les salariés en télétravail pourront revenir une fois par semaine en entreprise s’ils « en éprouvent le besoin » et avec l’accord de leur employeur, a-t-on appris lundi soir de source syndicale. Cet assouplissement a minima du télétravail intégral se fera donc uniquement sur la base du volontariat du salarié et avec l’accord de l’employeur, a précisé le dirigeant de la CFTC Cyril Chabanier à l’issue d’une visioconférence lundi soir entre la ministre du Travail et les partenaires sociaux.

Ce qu’il faut savoir sur les deux sénatoriales cruciales en Géorgie

Une grande partie du mandat de Joe Biden se joue ce mardi. Deux seconds tours des sénatoriales se déroulent en Géorgie, et les démocrates ont besoin d’un sans-faute pour reprendre le contrôle de la chambre haute du Congrès et permettre au président élu de gouverner sans se heurter à l’obstruction républicaine. Alors que les deux scrutins s’annoncent serrés, Donald Trump, qui conteste toujours sa défaite deux mois après la présidentielle du 3 novembre, et Joe Biden ont mis tout leur poids dans la bataille.