Electricité, essence, tabac… Des augmentations massives en 2021 ? Attention à cette illustration mensongère virale

FAKE OFF Un visuel trompeur, vu plusieurs millions de fois sur Facebook, laisse penser que des augmentations massives de taxe sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Cette illustration a plus de deux ans

Tom Hollmann

— 

Un homme dans une station service. (Illustration)
Un homme dans une station service. (Illustration) — ROMAIN DOUCELIN/SIPA
  • +10% pour le tabac. +7 % pour le gaz. Et même « +21 % » pour la CSG. Une illustration vue plusieurs millions de fois dans une publication virale sur Facebook laisse croire à des augmentations massives en 2021.
  • Cette illustration a commencé à être partagée sur les réseaux sociaux en 2018, et a connu un franc succès au sein de groupes de « gilets jaunes », où elle est régulièrement repartagée depuis plus de deux ans. A l’époque, les chiffres affichés étaient déjà faux.
  • 20 Minutes décortique ce visuel trompeur, et revient sur les véritables hausses entrées en vigueur au 1er janvier 2021.

« C’est parti pour 2021 ! » D’après un visuel partagé des milliers de fois sur Facebook, cette nouvelle année serait synonyme d’une augmentation massive des tarifs et autres pour les Français.

Sur cette illustration, un homme, sorte de Sisyphe moderne, est affublé d’un énorme rocher symbolisant les taxes qui pèsent sur son dos. Autour de lui, les augmentations à venir sont détaillées, comme autant de coups portés à son pouvoir d'achat : « Fuel +36 % ; gaz +7 % ; timbres +10 % ; CSG +21 %… » La liste est longue.

D'après un visuel trompeur diffusé sur Facebook, l'année 2021 serait synonyme d'une augmentation massive des taxes pour les Français
D'après un visuel trompeur diffusé sur Facebook, l'année 2021 serait synonyme d'une augmentation massive des taxes pour les Français - Tom Hollmann/Facebook

20 Minutes a vérifié ces informations.

FAKE OFF

Une recherche d’image inversée permet de s’apercevoir que cette illustration circule sur Internet depuis la fin de l’année 2018. Elle connaît alors une franche popularité sur les groupes Facebook de « gilets jaunes » – mouvement créé à la même période pour  protester initialement contre la hausse de la taxe carbone –, où elle sera régulièrement partagée pendant plus de deux ans.

La même illustration était déjà partagée il y a plus de deux ans, sur des groupes Facebook de
La même illustration était déjà partagée il y a plus de deux ans, sur des groupes Facebook de - Tom Hollmann/Facebook

En 2018, cette illustration était déjà mensongère. A titre d’exemple, le prix de l’électricité avait augmenté de 0,8% en février 2018, avant de baisser de 0,3 % au mois d’août, alors que l’illustration indiquait une augmentation de 17 %. Même chose pour les contrôles techniques qui, après avoir été réformés en mai 2018, ont alors vu leur prix hausser en moyenne de 12,8 % (selon une étude de Simplauto.com) et non de 23 %, comme l’annonçait le document.

Et pour 2021 alors ?

Bien que les hausses de prix soient le triste apanage de la nouvelle année, cette illustration n’est pas plus prophétique pour 2021. Prenons, par exemple, les timbres (+10 % sur l’illustration), dont le tarif a augmenté en moyenne de 4,7 % au 1er janvier et qui ne seront désormais plus vendus en dessous d’un euro en France.

Pour ce qui est de l’électricité (+17 % sur l’illustration), la tendance va bien à l’augmentation mais dans des proportions moindres. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a publié ses projets de décisions pour les tarifs applicables en matière de transport et de distribution d’électricité applicables au 1er août 2021 et pour quatre ans. La structure prévoit « des hausses tarifaires moyennes de 1,57 % par an pour RTE et de 1,39 % par an pour Enedis, soit une hausse d’environ 15 euros de la facture annuelle d’un particulier à l’horizon 2024 ». Côté gaz (+7 % sur l’illustration), la CRE annonce que les tarifs réglementaires de Engie augmentent de 0,2 % en moyenne au 1er janvier.

Péages, carburants, frais bancaires, assurances…

En ce qui concerne les péages (+1,3 % sur l’illustration), ces derniers verront leurs tarifs augmenter d’environ 0,4 % en 2021, d’après l’agence de presse Reuters. Une hausse qui devrait être comprise entre 0,30 et 0,65 % selon les réseaux routiers.

Du côté des carburants (+12 % sur l’illustration), les taxes ne devraient pas augmenter en 2021. Si une hausse de la taxe sur le sans-plomb était initialement prévue, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a, face à la grogne des professionnels du secteur, assuré dans un communiqué qu’il « n’y aura pas de changement de la fiscalité sur l’essence SP 95-E10 et SP 95-E5 » en 2021.

Les frais bancaires (+13 % sur l’illustration) sont attendus en forte hausse sur l’année 2021. D’après média spécialisé sur les finances personnelles MoneyVox, une hausse moyenne de 4 % du tarif est attendue pour un profil de client « standard ». Mauvaise nouvelle pour les ménages, selon une étude du cabinet spécialisé Facts & Figures, les assurances habitations et automobiles pourraient subir une augmentation moyenne de 1,5 à 2 % sur l’année.

Quelques bonnes nouvelles sont tout de même à prévoir cette année. Le Smic a par exemple augmenté de 0,99 % au 1er janvier pour atteindre 1.554,58 euros brut par mois, selon un décret adopté récemment.