Cinq infos dans le rétro : Soldats tués au Mali, rave en Bretagne et vaccination trop lente

ACTU Si jamais vous avez passé le week-end loin de votre téléphone ou de votre ordinateur, voici l’essentiel de l’actualité de ces samedi 5 et dimanche 6 décembre 2020.

Laurent Bainier

— 

Depuis le réveillon, 2.500 personnes bravaient toutes les règles sanitaires dans une rave-party.
Depuis le réveillon, 2.500 personnes bravaient toutes les règles sanitaires dans une rave-party. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Si vous êtes célibataire, vous le savez. C’est love sunday aujourd’hui, et l’essentiel de votre bande passante ira ce soir à votre appli de rencontres. Mais gardez-en un tout petit peu pour notre récap de l’actu du week-end, ça vous permettra d’avoir des choses à raconter à votre premier "date"…

1.  La rave de Lieuron fait les gros titres

« On savait que cela allait à l’encontre des règles, mais on voulait le faire peu importe les conséquences. Si c’était à faire, on le referait. » Au lendemain de l’évacuation de la rave party qui a rassemblé environ 2.500 personnes à Lieuron (Ille-et-Vilaine) de jeudi soir à samedi matin, l’un des organisateurs de la fête a exprimé son absence de regrets. Dans une interview accordée à Ouest-France, ce chauffeur routier rennais a par ailleurs affirmé que des stands de prévention avaient été installés pour distribuer des masques et du gel hydroalcoolique aux participants. L’un des organisateurs présumés, en garde à vue, sera déféré lundi au parquet. Le ministre de l’Intérieur a annoncéque 1.200 verbalisations en lien avec les restrictions sanitaires ont par ailleurs été dressées.

L’info en plus : Ce week-end, un autre bain de foule s’est attiré les foudres des internautes. Un centre commercial de Moselle, où l’épidémie fait des ravages, a créé l’événement en conviant la nouvelle Miss France à une présentation publique. Une présentation qui a attiré beaucoup trop de curieux...

2. La vaccination, trop lente ?

Vaccine-t-on assez rapidement dans notre pays ? C’est la question que se posent ce week-end plusieurs responsables politiques, comme Jordan Bardella, qui estime que la France est « la risée du monde » pour la lenteur de sa campagne de vaccination. D’après le Journal du Dimanche, Emmanuel Macron se serait lui aussi agacé du rythme actuel de la campagne de vaccination. « Nous sommes sur un rythme de promenade en famille, et ce n’est pas à la hauteur ni du moment, ni des Français », se serait-il alarmé. De leurs côtés, les agences régionales de santé ont identifié les établissements qui mettront en œuvre dès lundi le protocole d’information, consultation et de recueil de consentement avant de passer aux premières injections d’ici à la fin de la semaine.

L’info en plus : Les réseaux sociaux ont attrapé un nouveau virus ces derniers jours : les vaxxies, une tendance pas si étonnante que ça, que nous vous présentons ici.

3. Deux soldats tués au Mali

L’armée française à nouveau endeuillée… Le sergent Yvonne Huynh et le brigadier Loïc Risser ont été tués, samedi, lors d’une mission au Mali. Cinq jours plus tôt, trois autres soldats étaient également morts dans le Sahel, portant à 50 le nombre de militaires français tués au Sahel depuis le début de l’intervention française en 2013.

« La motivation, la pugnacité et l’abnégation des militaires français demeurent intactes face aux groupes qui sèment terreur et chaos », a précisé Florence Parly, la ministre des Armées, dans le communiqué rendant hommage aux « morts pour la France ». Le retrait des forces françaises n’est pas à l’ordre du jour.

4. La vidéo du jour : Pochettino officialisé

Le PSG a eu Beckham, le mari de Posh. Il a désormais « Poche ». Mauricio Pochettino, l’ex-capitaine du club est devenu officiellement ce week-end son entraîneur en remplacement de Thomas Tuchel. Si vous ne connaissez pas encore le « Shérif », nous vous avons préparé son portrait en vidéo :

5. Et la marmotte, elle met l'Amérique à ses pieds

Elle est là, la belle histoire de cette fin d’année. Depuis cinq ans, les marmottes de France 3 enchaînent les rôles ingrats pour des saynètes d’autopromo de la chaîne dans un relatif anonymat. Et il aura suffi d’un tweet pour que leur destin bascule. Pour comprendre comment Jamie, 59 ans, a propulsé les rongeurs sur le devant de la scène, il vous suffira de cliquer ici. Ou de regarder cette photo, parce que, franchement, tout est dit :

Une marmotte commune à l'entraînement
Une marmotte commune à l'entraînement - Capture d'écran France 3

C’est tout pour aujourd’hui. On se retrouve dès demain en version papier et en continu sur nos supports numériques. Bonne année à tous !