Coronavirus à Marseille : Nouvelles verbalisations après une soirée clandestine

SOIREES CLANDESTINES Une vingtaine de nouvelles verbalisations ont eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche après une soirée clandestine à Marseille. Les enquêtes se poursuivent après celles du Nouvel an

Adrien Max

— 

Une voiture de police à Marseille (illustration).
Une voiture de police à Marseille (illustration). — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Les soirées s’enchaînent, les verbalisations aussi. La police a débusqué une nouvelle soirée clandestine dans la nuit de samedi à dimanche à Marseille. Ils sont intervenus au bar tabac « El Cubano », situé rue Saint-Pierre, dans le 5e arrondissement. 19 personnes ont été verbalisées, confirme la préfecture de police des Bouches-du-Rhône, après une information de La Provence. Le gérant a été placé en garde à vue. « Les services continuent leurs actions et pas seulement le soir du réveillon », fait savoir la préfecture de police.

L’enquête se poursuit après la soirée clandestine du réveillon

Dans la nuit du réveillon, les policiers étaient intervenus pour une soirée clandestine rassemblant 300 personnes dans le 10e arrondissement de Marseille. 156 verbalisations ont été adressées à cette occasion, cinq personnes ont été interpellées, dont trois organisateurs présumés. Les deux autres ont été placés en garde à vue pour des faits de violence envers les policiers. Ils ont tous été relâchés, l’enquête se poursuit concernant les organisateurs, les deux auteurs de violence seront prochainement présentés à la justice.

Une nuit bien agitée puisque les forces de l’ordre ont également débusqué une soirée libertine dans un club du centre-ville. Au total, 27 verbalisations ont été adressées pour non-respect des gestes barrières et du confinement, dont le gérant de l’établissement.