Rennes : Avec son application Follow, Roman veut faire gagner du temps aux médecins

2021 A DU TALENT L’année 2021 a débuté et « 20 Minutes » vous présente celles et ceux qui vont l’animer par leur créativité, leur performance ou leur bienveillance. A Rennes, Roman Collin a lancé Follow, une start-up en plein développement grâce à son logiciel médical

Jérôme Gicquel

— 

Avec son application Follow, Roman Collin entend simplifier la vie des médecins.
Avec son application Follow, Roman Collin entend simplifier la vie des médecins. — Follow
  • En ce début d’année, 20 Minutes vous présente celles et ceux qui feront l’actu en 2021 grâce à leur action associative, leur performance sportive, leur esprit d’entreprise ou leur créativité.
  • A Rennes, Roman Collin a développé l’application Follow qui vise à simplifier le quotidien des médecins en leur évitant certaines tâches administratives.
  • Après avoir séduit Xavier Niel, la start-up vient de signer un partenariat avec la plateforme Doctolib.

Une mère médecin nutritionniste et un père chirurgien orthopédiste. Roman Collin a baigné pendant toute son enfance dans l’univers médical. Ce n’est donc pas une surprise de le voir évoluer aujourd’hui dans le domaine de la santé. Mais contrairement à ses parents, ce n’est pas en blouse blanche qu’il exerce. Plutôt avec un jean et des baskets derrière son ordinateur.

Il y a cinq ans, alors qu’il s’ennuyait un peu dans son école de commerce, le jeune homme de 27 ans a lancé la start-up Follow. A l’époque, Roman Collin avait observé que les logiciels utilisés par les médecins étaient quelque peu archaïques. Il a alors eu l’idée de développer une solution pour leur faire gagner du temps en les délestant de certaines tâches administratives. Des tâches non médicales dont le traitement nécessite environ 13 heures de travail par semaine selon une récente étude. « Il vaut mieux que les médecins se concentrent sur leurs patients, c’est là qu’est leur valeur ajoutée », souligne le jeune homme.

Les patients doivent remplir un formulaire en salle d’attente

Avec son application Follow, les patients sont mis à contribution en salle d’attente. Plutôt que de feuilleter des magazines, ils sont invités à remplir sur une tablette un questionnaire pour détailler le motif de leur visite, leurs symptômes ou leurs antécédents médicaux. « Les médecins généralistes connaissent bien leurs patients mais ce n’est pas forcément le cas pour les médecins spécialisés », précise le jeune entrepreneur. Munis de ces informations, les professionnels de santé peuvent ainsi passer directement à la consultation et gagner du temps.

Après des débuts timides, la start-up a vraiment décollé en 2018 avec une première levée de fonds d’un million d’euros auprès notamment de Xavier Niel et de MBA Mutuelle. Une cinquantaine de médecins ont également investi dans le capital de la société, qui compte 20 salariés répartis entre Rennes et Paris. « C’est un outil conçu pour eux et il était donc important de les impliquer dans le projet », souligne Roman Collin.

Un partenariat avec la plateforme Doctolib

Au fil des mois, l’application, qui compte aujourd’hui environ 700 utilisateurs, s’est enrichie de nouvelles fonctionnalités. Elle permet désormais aux médecins de créer un dossier médical à chacun de leurs patients et d’y accéder de partout d’un simple clic sur son ordinateur ou son téléphone. « On recueille des données très sensibles donc tout est bien sûr très sécurisé », rassure le fondateur de Follow.

Pour accélérer son développement, la start-up a noué en fin d’année un partenariat avec Doctolib, la plateforme permettant aux patients de prendre rendez-vous en ligne. « On va croiser nos données afin d’éviter notamment la double saisie », souligne Roman Collin, plein d’ambitions pour 2021. « On devrait doubler la taille de la société d’ici l’an prochain avec le recrutement d’une vingtaine de personnes », indique le jeune entrepreneur, qui se fixe l’objectif d’équiper « 15.000 médecins en 2025 ».