Coronavirus : Oui, les médecins toucheront un forfait de 5,40 euros pour tout ajout de patient dans le fichier « Vaccin Covid »

FAKE OFF Un courrier précisant les modalités de rémunération des médecins dans le cadre de la campagne de vaccination est relayé sur Facebook

Alexis Orsini
— 
Des doses du vaccin anti-Covid Moderna. (illustration)
Des doses du vaccin anti-Covid Moderna. (illustration) — USA Today Network/Sipa USA/SIPA
  • Les médecins ont-ils une incitation financière à enregistrer les patients vaccinés contre le coronavirus dans le nouveau fichier « Vaccin Covid », visant à assurer le suivi de la campagne lancée dimanche ? 
  • Des internautes s'en étonnent à la vue d'un courrier de l'Assurance maladie indiquant que toute injection du vaccin est rémunérée 9,60 euros, en plus des 5,40 euros versés pour l'ajout du patient dans la base de données.
  • La Caisse nationale de l'Assurance maladie confirme l'authenticité de ce mail à 20 Minutes, tout en précisant les modalités de ce processus. 

En plus de susciter de vives inquiétudes en matière de vie privée et de secret médical, le décrié fichier « Vaccin Covid », compilant les données personnelles des personnes vaccinées contre le Covid-19, incitera-t-il financièrement les médecins à multiplier les injections ?

C’est ce que suggère un post Facebook résumant la teneur d’un courrier qui émanerait de l’Assurance maladie : « Dans un mail adressé aux médecins généralistes, la sécurité sociale annonce qu’elle versera une "prime" de 5,40 euros par injection. Pour toucher ce forfait, les médecins devront saisir et valider la vaccination dans le logiciel Ameli avec le code "VAC". »

« Une rémunération de la saisie dans "Vaccin Covid" est mise en place avec un forfait payé a posteriori pour chaque saisie effectuée. Cette rémunération sera effectuée une fois par mois aux alentours du 15 du mois pour les saisies relatives au mois précédent », peut-on lire dans ce message qui accompagne le post Facebook signé du directeur de la Caisse nationale de l’Assurance maladie, qui précise en outre que ce « forfait » à 5,40 euros vient s’ajouter à la rémunération de 9,60 euros versée aux médecins pour l’injection du vaccin.

FAKE OFF

Contactée par 20 Minutes, la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam) confirme l’authenticité du message relayé sur Facebook : « Un e-mail informant les médecins des modalités de rémunération, incluant celle prévue lorsqu’ils remplissent le système d’information "Vaccin Covid" leur a bien été adressé le 28 et le 29 décembre 2020. »

Si ces derniers bénéficient ainsi d’une rémunération supplémentaire de 5,40 euros à chaque saisie de patient vacciné dans ce fichier, « dont l’alimentation par les médecins est obligatoire pour assurer le bon déroulement et le suivi de la campagne de vaccination », elle reste « sans impact » sur le montant payé par le patient. Les tarifs de consultation et d’injection sont en effet pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

« Ce téléservice [Vaccin Covid] permet d’enregistrer de façon exhaustive les informations sur la consultation pré-vaccinale puis sur le vaccin injecté (numéro de lot du vaccin utilisé, dates d’administration de la première et de la deuxième dose, pour les vaccins qui le nécessiteront, etc.). […] Ces données ne sont accessibles qu’aux professionnels de santé qui interviennent dans le processus de la vaccination d’un patient », précise la Cnam.

Si les modalités des différents forfaits mis en place pour la vaccination assurée par les médecins n’ont rien de confidentiel, puisqu’on les retrouve en détail sur le site de l’Assurance maladie, la rémunération obtenue par les médecins lors de l’injection marque en revanche une première par rapport aux campagnes de vaccination habituelles.

« En général, pour la grippe notamment, le patient vient directement en consultation avec la dose de vaccin qu’il a récupéré en pharmacie grâce à son bon – quand il ne s’est pas fait directement vacciner en pharmacie, précise à 20 Minutes Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins libéraux (SML). Mais étant donné que le vaccin contre le Covid-19 est un peu compliqué à gérer – en raison de la chaîne du froid à respecter, notamment –, cela implique de faire une consultation pré-vaccinale, puis d’obtenir le consentement éclairé du patient, avant de pouvoir le vacciner, de le garder une demi-heure pour le surveiller et, enfin, d’entrer ces informations dans "Vaccin Covid" ».

« Il est légitime de valoriser ce travail supplémentaire »

Il estime justifié le forfait 5,40 euros versé pour toute saisie supplémentaire dans le fichier, étant donné que celle-ci « prend du temps, avec une moyenne de 5 minutes supplémentaires par patient ». Un sentiment partagé par la Cnam : « Il est légitime de valoriser ce travail supplémentaire au service du bon suivi d’une campagne de vaccination sans précédent. »

Ce forfait s’inscrit en tout cas dans la continuité de la majoration de consultation de 2 à 4 euros qui avait été envisagée – puis abandonnée – au printemps dernier en cas de suivi renforcé des patients positifs au Covid-19.