Coronavirus à Nice : Estrosi inquiet des chiffres en hausse, de nouvelles mesures attendues

EPIDEMIE La ville de Nice fait face à une forte augmentation du nombre de cas positifs. Le maire Christian Estrosi (LR) réclame de nouvelles mesures de confinement

D.Bd avec AFP

— 

Illustration d'un test PCR à Nice.
Illustration d'un test PCR à Nice. — SYSPEO/SIPA
  • Les chiffres de l’épidémie sont en augmentation dans les Alpes Maritimes.
  • Christian Estrosi (LR) réclame de nouvelles mesures fortes, à commencer par l’avancée d’une semaine de la campagne de vaccination.
  • Des tests à l’aéroport sont aussi demandés : pour l’instant, seuls les voyageurs en provenance de Tunisie doivent s’y soumettre.

Taux d’occupation des lits en réanimation, taux de positivité, déplacements sans masque dans l’espace public… Tous les indicateurs de l’extension de l’épidémie de coronavirus surveillés par la ville de Nice virent au rouge, a indiqué Christian Estrosi, le maire LR, dans un communiqué publié ce dimanche et relayé par Nice Matin. Le taux d’incidence s’y établit à 340 pour 100.000 habitants, le double de l’actuelle moyenne nationale.

Conséquence, « la police municipale a renforcé ses contrôles et préventions sur le respect des gestes barrière », et procédé à un millier de verbalisations pour non-port de masque depuis vendredi.

A l’issue d’un conseil local de santé qui s’est tenu ce lundi, Christian Estrosi a milité pour que la campagne de vaccination contre le Covid-19 commence « tout de suite » dans les Alpes-Maritimes. Il a indiqué qu’il allait de nouveau contacter le ministre de la Santé Olivier Véran pour lui formuler également un certain nombre de demandes restrictives : réciprocité de la quarantaine entre la France et l’Italie, limitation des déplacements entre les Alpes-Maritimes et la principauté de Monaco où hôtels et restaurants demeurent ouverts, systématisation des tests PCR pour les voyageurs débarquant à l’aéroport de Nice.

« Le constat à l’aéroport, c’est que seuls les voyageurs en provenance de Tunisie sont testés à 100 % »

« Le constat à l’aéroport, c’est que seuls les voyageurs en provenance de Tunisie sont testés à 100 %. Nous demandons au gouvernement qu’il impose aux compagnies aériennes de tester tous leurs passagers, quelle que soit leur provenance, ou qu’il leur interdise de desservir Nice si elles ne sont pas en mesure de le faire », a insisté l’élu. L’aéroport enregistre actuellement 120 vols par jour contre 20 il y a deux semaines.

S’appuyant sur des données issues des eaux usées, il a également assuré qu’il comptait demander au préfet d’avancer à 18 h ou 19 h le couvre-feu dans les quartiers où la circulation du virus est plus élevée qu’ailleurs.