Boulogne-sur- Mer : Des pêcheurs bloquent le port pour protester contre la concurrence néerlandaise

CONFLIT Pour Olivier Leprêtre, président du comité régional de la pêche, l’action a pour but de dénoncer le « pillage » des ressources par des bateaux néerlandais géants

20 Minutes avec AFP

— 

Le port de Boulogne-sur-Mer, le 10 décembre 2020.
Le port de Boulogne-sur-Mer, le 10 décembre 2020. — Thibault Camus/AP/SIPA

Le Brexit et la concurrence britannique ne sont pas les seules sources d’inquiétude des pêcheurs français. Pour protester contre la « surexploitation » des ressources de la Manche par les bateaux néerlandais, des pêcheurs bloquaient mardi soir l’accès à un bassin du port de Boulogne-sur-Mer, premier port de pêche de France.

« Huit bateaux bloquent depuis environ 18H le sas de l’écluse du bassin Loubet, où débarquent tous les bateaux de pêche, empêchant toute entrée et sortie », a indiqué une source à la capitainerie. « Nous avons prévenu les bateaux souhaitant débarquer leur pêche de cette action, du coup ils sont partis la débarquer à Dieppe ou aux Pays-Bas », a ajouté cette même source.

Les conséquences du Brexit

Pour Olivier Leprêtre, président du comité régional de la pêche, il s’agit avec cette action, prévue pour durer jusqu’à environ 1 heure du matin, de dénoncer le « pillage » des ressources par des bateaux néerlandais géants, « senneurs ou chalutiers allant jusqu’à 42 mètres ». Une situation « dénoncée depuis 10 ans » mais que le Brexit risque d’aggraver. « La Manche est une mer très étroite et en cas de "no deal", tous les métiers se rabattront dans la ZEE [zone économique exclusive] française et il sera impossible pour les petites et moyennes flottilles de travailler ensemble », s’inquiète-t-il.

Selon Olivier Leprêtre, « toute la façade de la Manche est solidaire » de ce mouvement. Preuve en est : des bateaux ont allumé dans la zone leurs gyrophares et projecteurs en signe de soutien aux pêcheurs de Boulogne-sur-Mer.