C’est l’heure du BIM : Toyota à l’arrêt dans le Nord, disparition dans le Tarn et une nouvelle souche « pas hors de contrôle »

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Dans l'usine Toyota à Valenciennes, le 28 avril 2020.
Dans l'usine Toyota à Valenciennes, le 28 avril 2020. — CHINE NOUVELLE

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

La production de Toyota suspendue à Valenciennes et sur deux sites anglais

La crise sanitaire continue d’avoir un très fort impact sur l’économie. L’apparition d’une nouvelle variante du coronavirus outre-Manche a contraint Toyota de prendre une décision radicale. Le géant automobile japonais va ce mardi suspendre l’activité de trois usines : celle de Valenciennes dans le nord de la France et deux en Grande-Bretagne. La direction de la communication de l’usine française d’Onnaing, près de Valenciennes, a justifié ce choix par les « pénuries de pièces attendues dues aux retards de transport et […] la nature incertaine de la durée de fermeture des frontières pour les activités logistiques ». La direction aimerait relancer la production le lundi 28 décembre après-midi.

La mère de famille disparue de manière « suspecte » recherchée « activement »

Le mystère est entier autour de Delphine Jubillar. Les recherches se poursuivent « activement » a expliqué ce lundi soir le procureur d’Albi pour retrouver cette mère de famille de 33 ans disparue de manière « suspecte » de son domicile à Cagnac-les-Mines dans le Tarn dans la nuit du 15 au 16 décembre. « A ce stade, aucune hypothèse n’est privilégiée », a précisé Alain Berthomieu dans un communiqué. « D’importants moyens humains et techniques sont mis en œuvre depuis plusieurs jours par la gendarmerie » dans le cadre d’une enquête pour « disparition suspecte », a-t-il encore écrit.

L’OMS juge que la nouvelle variante du virus « n’est pas hors de contrôle »

Pour l’Organisation mondiale de la Santé, il ne faut céder à la panique. La nouvelle variante du coronavirus découverte au Royaume Uni, à la contagiosité plus élevée, « n’est pas hors de contrôle », a-t-elle en effet affirmé lundi. Afin d’endiguer la propagation de cette nouvelle souche, elle appelle simplement à appliquer les mesures ayant fait leurs preuves. Les gestes barrières restent donc au cœur du discours de l’OMS pour enfin dompter la crise sanitaire.