Coronavirus : Que sait-on de la nouvelle souche du virus apparue au Royaume-Uni ?

EPIDEMIE L’apparition d’une nouvelle souche du Covid-19 au Royaume-Uni, soupçonnée d’être bien plus contagieuse, a provoqué un certain chaos en Europe à quelques jours des fêtes de fin d’année

Lucie Bras

— 

Dans les rues de Londres, le 19 décembre 2020.
Dans les rues de Londres, le 19 décembre 2020. — TOLGA AKMEN / AFP
  • A quelques jours des fêtes de Noël, le Royaume-Uni se reconfine et annonce l’apparition d’une nouvelle souche du coronavirus, qui semble bien plus contagieuse.
  • Conséquence : de nombreux pays ont fermé leurs frontières aux passagers en provenance du territoire britannique, pour éviter la propagation de cette mutation.
  • Repéré en Italie ou aux Pays-Bas, « il est possible que (ce variant du virus) circule en France », a admis ce lundi Oliver Véran, le ministre de la Santé.

Ce n’est pas le cadeau de Noël que l’on attendait. Face à la nouvelle souche du Covid-19, déclarée « hors de contrôle », le Royaume-Uni se retrouve ce lundi de plus en plus isolé. De plus en plus de pays coupent leurs liaisons aériennes et ferroviaires en provenance du sol britannique, dont la France. Faut-il s’inquiéter ? 20 Minutes fait le point sur l’état des connaissances sur cette mutation.

Où cette souche est-elle apparue ?

Vous étiez peut-être en train de faire vos courses de Noël quand, samedi, en fin de journée, le Royaume-Uni a annoncé un reconfinement de Londres et du sud-est de l’Angleterre, après l’apparition dans le pays d’une nouvelle souche du virus.

L’Italie a annoncé dimanche soir avoir détecté un premier cas diagnostiqué à Rome. D’autres contaminations avaient déjà été signalées au Danemark (neuf), ainsi qu’un cas aux Pays-Bas et en Australie, a souligné l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Il est possible que (ce variant du virus) circule en France », a admis ce lundi Olivier Véran. Cette souche va faire l’objet d’une surveillance accrue. « Nous lançons des études génotypiques. Sur les derniers jours, 500 souches virales ont été analysées en génétique et ce variant n’a pas été retrouvé, ce qui ne veut pas dire qu’il ne circule pas », a ajouté le ministre.

Que sait-on de sa dangerosité ?

« La variante pourrait être plus contagieuse » et « affecter l’efficacité de certaines méthodes de diagnostic », a indiqué l’OMS. Il n’y a en revanche pour le moment « aucune preuve d’un changement de la gravité de la maladie », selon elle. Pour l’instant, les gouvernements sont dans l’attente de données scientifiques sur cette mutation.

Une conclusion confirmée par le ministre de la Santé Olivier Véran ce lundi sur Europe 1 : Cette « variation du virus a été identifiée dans une zone du territoire anglais où on assiste par ailleurs à un départ épidémique plus important », a-t-il expliqué. « Les scientifiques anglais se demandent si ce nouveau variant pourrait être plus contagieux que les autres, ils n’en ont pas de preuve, mais vous comprenez qu’on prenne toutes les décisions nécessaires ».

Cette nouvelle mutation peut-elle rendre le vaccin inefficace ?

Encore une fois, en l’absence de données scientifiques, la prudence est de mise. Mais de nombreuses voix s’élèvent pour affirmer que le vaccin restera efficace. Explications. « Les anticorps développés par les deux principaux vaccins qui arrivent ne ciblent pas cette zone mutée du virus. Donc, a priori, il n’y a pas de raison de penser que les vaccins seraient moins efficaces, ce sont quand même des bonnes nouvelles », a indiqué Olivier Véran.

En revanche l’OMS émet des doutes sur « l’efficacité de certaines méthodes de diagnostic », sans précision supplémentaire. Olivier Véran a assuré ce lundi que la nouvelle souche du virus ne remettait pas en question l’efficacité des tests PCR. 

Pourquoi la France s’est-elle coupée du Royaume-Uni ?

En France, une interdiction de voyage pour les personnes venant du Royaume-Uni a été mise en place pour 48 heures (pour l’instant), jusqu’au 23 décembre 2020 à minuit, précise le Journal Officiel. « Nous avons dû prendre une décision difficile, mais qui s’imposait au regard de la circulation de cette variante du Covid-19 », a expliqué sur RTL le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, car « on doit avoir une vigilance et une précaution absolue dès lors qu’une mutation est présentée comme étant plus contagieuse ». « Les scientifiques anglais se demandent si ce nouveau variant pourrait être plus contagieux que les autres, ils n’en ont pas de preuve, mais vous comprenez qu’on prenne toutes les décisions nécessaires », a ajouté Olivier Véran.

Comme la France, de plus en plus de pays annoncent l’interdiction de vols provenant du Royaume-Uni : le Canada, l’Allemagne, la Norvège, le Danemark, la Finlande, l’Italie, la Suisse, le Portugal, la Belgique, l’Autriche, la Bulgarie, la Roumanie, la Croatie et les Pays-Bas. Hors Europe, Hong Kong a fermé ses liaisons aériennes avec le Royaume, tandis que les Etats-Unis n’ont pas annoncé de mesures restrictives, mais ont déclaré suivre « très attentivement » la situation. 

Les Français vivant au Royaume-Uni vont-ils pouvoir rentrer pour les fêtes ?

La France devrait fournir des recommandations au terme des mesures de restrictions prévues pour 48 heures. Les Français vivant au Royaume-Uni sauront s’ils peuvent rentrer « en fin de journée (ce lundi) ou demain (mardi) », a assuré Olivier Véran. « Les conditions qui leur permettraient de revenir en France d’ici 24-48 heures sont en cours de coordination avec nos partenaires européens », a-t-il développé, évoquant parmi les sujets de réflexion, « très probablement des tests PCR exigés avant de partir, la question de la septaine (…) quand on arrive sur le territoire national ».