Non, La Poste ne facture pas seulement 7 centimes d’euros à Amazon par colis distribué

FAKE OFF Des internautes accusent La Poste de brader ses prix au profit de la multinationale américaine

Alexis Orsini

— 

Un centre de tri de La Poste, ici du côté de Toulouse. (illustration)
Un centre de tri de La Poste, ici du côté de Toulouse. (illustration) — FRED SCHEIBER/SIPA
  • La distribution de colis atteint des records en France, en raison de la situation sanitaire et l'approche de Noël. La Poste s'attend notamment à distribuer jusqu'à 4 millions de colis par jour certains jours de décembre.
  • Dans ce flot de livraisons, le groupe ferait toutefois une fleur au géant américain Amazon, en lui facturant seulement 7 centimes d'euros par colis distribué.
  • C'est du moins ce qu'affirmait une publication fin novembre. Amazon et La Poste démentent un tel tarif, tandis que le syndicat Sud-PTT, cité comme la source de cette information, nous précise qu'il évoque le coût de traitement des colis par La Poste sur ses plateformes.

Alors que La Poste s’attend à battre des records de colis expédiés à l’approche des fêtes de fin d’année – avec des pics à 4 millions par jour, notamment à cause de l’effet du  confinement – certains internautes s’étonnaient, dès la fin novembre, des tarifs pour le moins avantageux que proposerait le groupe à Amazon en la matière.

« La direction de La Poste et Amazon ont conclu un accord secret : 7 centimes par colis. Puisque les conditions de travail des postiers régressent, l’augmentation du prix de l’affranchissement (+ 100% en 5 ans) sert donc à exonérer la multinationale », peut-on ainsi lire dans un tweet publié à l’époque.

« La direction de La Poste refuse bien entendu de nous informer des dispositions de cet accord et de ces conséquences. Elle s’appuie sur la loi Macron du 30 juillet 2018 sur le secret des affaires. Et c’est bien pratique. Le syndicat Sud-PTT a tout de même réussi à obtenir le coût d’un envoi facturé par la direction de La Poste à la multinationale Amazon. C’est 7 centimes par colis », poursuivait l'internaute dans d’autres messages citant les affirmations d’un article du site « Rennes Info » daté du même jour et intitulé « Amazon se gave… Les postiers trinquent ! » 

FAKE OFF

Contacté par 20 Minutes, le syndicat Sud-PTT Anjou-Maine nuance l’affirmation relayée sur les réseaux sociaux : « Les 7 centimes évoqués ne correspondent pas au prix de la distribution d’un colis Amazon par la Poste mais au prix de traitement du colis entre son arrivée sur une plateforme de La Poste et sa sortie. »

« Concrètement, cela implique une dizaine de personnes mobilisées au fil des étapes pour décharger le camion, flasher les colis qui en sortent et les dispatcher, et acheminer ces colis dans les bonnes directions», poursuit le syndicat. Soit « environ une heure de travail pour traiter les 1.500 colis Amazon quotidiens gérés sur cette plateforme », indique Sud-PTT Anjou-Maine, qui assure tenir l’information sur ce coût de 7 centimes d’une source interne à La Poste. L'organisation syndicale reconnaît cependant « ne pas savoir combien La Poste facture à Amazon pour la distribution de ses colis ».

Sur ce point, La Poste nous indique que « l’information [sur les 7 centimes facturés par colis distribué] est infondée » : « Nous sommes partenaires de livraison pour Amazon depuis plusieurs années. La facturation est conforme aux règles du marché, et relève d’un accord commercial prenant en compte les volumes et les services de livraison, comme c’est le cas pour tous les clients de La Poste-Colissimo. »

De son côté, Amazon dément également auprès de 20 Minutes « cette facturation de 7 centimes par colis, qui est fausse ». « Nos accords varient en fonction des volumes et des critères mais les tarifs que nous proposons à La Poste, qui est notre premier partenaire en France, sont en phase avec les standards des prix sur les marchés des colis », ajoute le groupe.

Pour Amazon, la distribution est forcément assurée par des « partenaires »

La multinationale américaine – régulièrement critiquée pour sa position dominante sur le marché de la vente en ligne – rappelle au passage que la distribution de ses colis est assurée par des partenaires, et non pas par Amazon directement.

« Dans notre chaîne logistique française, les centres de distribution Amazon gèrent les produits et la préparation des commandes. Ensuite, celles-ci partent sur différents réseaux. Soit dans l’une de nos 16 agences de livraison – où des salariés d’Amazon trient les colis pour préparer les tournées de livraisons de nos partenaires –, soit vers les centres de tri de La Poste, de Geodis, DHL, etc., où ces équipes font ensuite leur propre tri et gèrent les livraisons », détaille l’entreprise.

Les raisons qui l’amènent à faire appel à La Poste – selon des contrats commerciaux au contenu confidentiel – sont variées : « La Poste nous accompagne sur des territoires où nos capacités peuvent être encore limitées, mais aussi dans des régions où nous disposons bien d’agences de livraison, mais où la forte demande nécessite de faire appel à La Poste. Enfin, certains vendeurs particuliers en ligne sur Amazon choisissent de proposer une livraison à La Poste à leurs clients. »