Entre 65 et 85 ans, vieillir chez soi coûte en moyenne entre 584 et 1.836 euros, selon une étude

RETRAITE Pour établir ce coût, les tarifs de 25 produits et services de base ont été étudiés, hors dépenses liées au logement et à l’alimentation

20 Minutes avec agence
— 
Une personne âgée (Illustration).
Une personne âgée (Illustration). — DUCLOS ALEXIS/SIPA/DUCLOS/SIPA

Bon nombre de personnes souhaitent vieillir à domicile aussi longtemps que leur état de santé leur permet. Mais il n’est pas toujours simple d’évaluer le coût que cela représente, à la différence d’une maison de retraite où il faut payer chaque mois une somme déterminée. Pour tenter d’y voir plus clair, Retraite.com et le groupement d’entreprises pour les  seniors Silver Alliance ont lancé un baromètre intitulé « Combien ça coûte d’être vieux en France ? », explique un communiqué.

Concrètement, ce baromètre a étudié les tarifs de 25 produits et services de base tels que la mutuelle, l’aide à domicile, l’achat de fauteuils adaptés ou produits nécessaires à la dépendance. Les dépenses liées au logement ou encore à l’alimentation n’ont pas été prises en compte car elles sont trop variables selon les situations.

Des coûts qui augmentent avec la perte d’autonomie

Les dépenses ont ensuite été classées selon trois catégories de revenus (faibles, moyens et élevés) et selon trois classes d’âge (de 65 à 75 ans, de 75 à 85 ans et + 85 ans). En moyenne, un retraité de 65 à 75 ans devra débourser 584 euros par mois pour vieillir chez lui, puis 740 euros pour les 75 à 85 ans et 1.836 euros pour les plus de 85 ans.

Pour cette dernière catégorie, les dépenses peuvent croître très rapidement lorsque l’autonomie diminue, notamment avec les services à domicile, les gardes de nuits et la mise en place d’une alimentation personnalisée. Toutefois, rester chez soi peut s’avérer une solution plus économique que la maison de retraite.