Tours : Une habitante atteinte de problèmes de santé obtient le retrait d’un compteur Linky

JUSTICE Cette Tourangelle souffre notamment d’électrosensibilité et d’une maladie de la thyroïde

20 Minutes avec agence

— 

Un compteur Linky, illustration
Un compteur Linky, illustration — GILE MICHEL/SIPA

Une habitante de Tours ( Indre-et-Loire) a obtenu de la justice, lundi 7 décembre, le retrait d’un compteur Linky installé à son domicile.

En septembre 2018, cette Tourangelle et son compagnon avaient fait une demande de souscription de fourniture d’électricité, raconte La Nouvelle République. Le couple avait alors reçu un technicien quelques jours plus tard et fin octobre, un courrier d’EDF l’avait informé qu’un compteur Linky avait été installé.

Des certificats médicaux à l’appui

Surpris, le couple avait engagé des procédures face à ce défaut d’information. Comme l’explique le quotidien régional, la Tourangelle souffre par ailleurs d’électrosensibilité et d’une maladie de la thyroïde. Son état se serait ainsi aggravé après la pose du Linky et des certificats médicaux l’attesteraient.

Une audience en référé s’est tenue le 29 septembre dernier. Le tribunal a reconnu que les analyses ne permettaient pas d’établir « avec certitude un lien direct » entre l’installation du compteur et la dégradation de l’état de santé de la plaignante. En revanche, les analyses démontrent un renforcement du risque sanitaire. Le tribunal a donc demandé le retrait du compteur et son remplacement par un appareil classique. L’ordonnance est susceptible d’appel, précise La Nouvelle République.