Soirée clandestine à Marseille : Quatre personnes relâchées et aucune amende

CORONAVIRUS Le parquet informe que les quatre personnes interpellées après la soirée clandestine à Marseille ce week-end ont été relâchées

Adrien Max

— 

La préfecture de Police des Bouches-du-Rhône, à Marseille.
La préfecture de Police des Bouches-du-Rhône, à Marseille. — Adrien Max / 20 Minutes

Peu d’avancées sur la soirée clandestine à Marseille, pour le moment. Dominique Laurens, la procureur de la République de Marseille, annonce mardi dans un communiqué que les quatre personnes placées en garde à vue à la suite de cette soirée,​ ont été relâchées.

« L’une d’elle a été remise en liberté dès [lundi], mise totalement hors de cause. Les trois autres personnes ont été remises en liberté ce matin aux fins de poursuite de l’enquête pour permettre l’identification des organisateurs de ce rassemblement », explique-t-elle. Il est également précisé que le parquet de Marseille a demandé une qualification supplétive de travail dissimulé, en plus de la mise en danger d’autrui.

Si dans un premier temps la préfecture de police avait annoncé que les fêtards avaient reçu une amende pour non-port du masque et non-respect du confinement, en réalité il n’en est rien. Comme l’explique La Provence, les policiers mobilisés samedi soir, une petite vingtaine d’agents, ont préféré ne pas rédiger d’amendes pour éviter un mouvement de foule alors que la soirée réunissait près de 500 personnes.