C’est l’heure du BIM : La France déconfinée, Joe Biden confirmé et la tête du Vendée Globe chamboulé

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
— 
A Paris durant le confinement, le 4 novembre 2020.
A Paris durant le confinement, le 4 novembre 2020. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Déconfinement ce mardi en France sauf pour le monde de la culture

La France sort ce mardi d’un deuxième confinement qui laissera la place à un couvre-feu de 20 heures à 6 heures, sauf pour le réveillon de Noël. Pour une nouvelle fois expliquer ce choix, le Premier ministre Jean Castex sera l’invité d’Europe 1 à 8 heures 15. Il aura notamment la charge de tenter de calmer la colère des professionnels de la culture.

La victoire de Joe Biden confirmée par le collège électoral

Après six semaines de contestation, tout s’est finalement déroulé sans surprise. Les grands électeurs du collège électoral ont apporté un total de 306 voix à Joe Biden contre 232 à Donald Trump. Le démocrate voit donc bel et bien les portes de la Maison-Blanche s’ouvrir à lui. Le résultat de l’élection présidentielle américaine ne sera toutefois officialisé que le 6 janvier après la certification par le Congrès.

Thomas Ruyant nouveau leader du Vendée Globe, Charlie Dalin 3e

Coup dur pour Charlie Dalin. Le skipper (Apivia) a perdu la tête du Vendée Globe ce mardi au profit de Thomas Ruyant (LinkedOut). Il est même rétrogradé à la 3e place derrière Yannick Bestaven (Maître Coq IV). Charlie Dalin, qui emmenait la course depuis le 23 novembre, a connu une avarie lundi soir au niveau du système de foil à bâbord. Sa vitesse est tombée à six nœuds (11 km/h), alors que Thomas Ruyant progressait mardi matin à plus de 15 nœuds (27,7 km/h). Ironie du sort, le nouveau leader de la course a connu la même situation dans l’Océan indien fin novembre. Le suspense est donc toujours aussi intense dans cette course en solitaire sans escale.