Un enfant qui nage en piscine.
Un enfant qui nage en piscine. — Pixabay

A FOND LA FORME

Coronavirus : Comment va fonctionner la reprise du sport en intérieur pour les enfants ce mardi ?

Delphine Bancaud

Les mineurs sont autorisés dès ce mardi à suivre des cours de sports en gymnase, en salle ou à la piscine

  • Dès ce mardi, les enfants pourront pratiquer du sport en intérieur, mais ils ne pourront pas s’adonner à des sports de contacts. S’ils sont inscrits au judo par exemple, exit les combats, mais l’entraînement physique sera possible.
  • Le port du masque ne sera pas obligatoire pendant la pratique sportive. En revanche, il sera impératif dès lors que l’enfant a terminé son entraînement.
  • Pour les adultes, la pratique sportive en intérieur (gymnases, piscines…) n’est toujours pas autorisée. Il faudra attendre la prochaine étape du déconfinement pour voir si cela sera possible, à minima le 7 janvier.

Ils vont enfin pouvoir danser, faire des pompes ou nager. A partir de ce mardi, les mineurs pourront pratiquer le sport en intérieur dans les gymnases et les piscines, ont annoncé vendredi Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports.

Une bonne nouvelle, car si la pratique en extérieur avait repris fin novembre et que les cours d’EPS n’avaient pas été arrêtés, beaucoup d’enfants étaient privés d’un de leur loisir préféré. D’autant que selon une étudede l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (Onaps) parue en novembre, « 42 % des enfants et 59 % des adolescents » ont connu une « réduction alarmante de l’activité physique » pendant le confinement. 20 Minutes vous détaille la manière dont cette reprise va se dérouler.

Quels sports seront à nouveau autorisés en intérieur ?

Tous, excepté les sports de contact. Avec une nuance tout de même, car si votre enfant fait du judo, de la boxe ou du handball, cela ne signifie pas qu’il n’aura pas le droit de se rendre à ses cours. « Les enfants pourront les reprendre, mais les éducateurs sportifs devront proposer des pratiques alternatives pour que les enfants ne se touchent pas », précise à 20 Minutes l’entourage de  Roxana Maracineanu. En clair, si votre enfant fait du handball, il ne fera pas de match, s’il fait de la boxe, il ne fera pas de combat. « Mais il pourra faire des séances de préparation physique, améliorer son déplacement, travailler sa gestuelle… », explique le ministère des Sports… Les cours reprendront aussi bien dans les clubs associatifs que privés.

Et concernant le sport scolaire ?

Les cours d’EPS, déjà possibles en plein air, pourront donc reprendre dans les équipements sportifs clos et couverts comme les gymnases, les piscines, les courts couverts.

Quelles seront les règles à respecter pour se rendre dans les lieux sportifs ?

La reprise devra respecter le couvre-feu mis en place à partir de mardi avec un retour à domicile à 20h. Elle ne sera donc pas autorisée le soir, au moins jusqu’au 7 janvier, jour où il est prévu que la situation sanitaire soit réexaminée. Mais votre enfant n’aura plus besoin d’attestation de sortie et il pourra aller librement à ses cours, mêmes s’ils sont dispensés dans la ville d’à côté. La pratique sportive ne sera plus limitée dans la durée non plus.

Quel sera le protocole sanitaire ?

Le port du masque ne sera pas obligatoire pendant la pratique sportive. En revanche, il sera impératif dès lors que l’enfant a terminé son entraînement. Les vestiaires collectifs seront à nouveau ouverts, donc ce n’est pas indispensable de demander aux enfants d’arriver à leurs cours en survêtement pour ne pas avoir à se changer. Les entraînements devront se dérouler dans des lieux susceptibles d’être aérés. L’aération par ouverture des fenêtres sera au mieux permanente, ou au moins effectuée plusieurs fois dans la journée. Et tant pis si vos petits sont frileux ! Les organisateurs devront tenir un registre nominatif des enfants accueillis avec les horaires de présence, afin de pouvoir retracer les éventuels cas contacts si l’un des participants s’avère positif au coronavirus.

Le nombre total de mineurs pouvant être accueillis ne sera pas limité d’emblée, « mais chaque structure devra établir une jauge, si jamais les locaux sont trop exigus pour maintenir les distances de sécurité », précise l’entourage de Roxana Maracineanu. Et logiquement « Les parents sont invités à prendre la température de leur enfant avant le départ pour l’activité en cas de fièvre (38,0°C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez le mineur », indique le protocole.

Les stages de sport organisés pendant les vacances auront-ils lieu ?

« Oui, beaucoup d’associations et de clubs sportifs vont en proposer pendant les vacances d’hiver. D’autant que de nombreux enfants ne partiront pas », indique le ministère des Sports. Et si habituellement, les clubs et associations ferment pendant cette période, certains d’entre eux ne le feront pas cette année, pour tenter de rattraper les cours qu’ils n’ont pas pu dispenser depuis un mois.

A la montagne, les remontées mécaniques resteront fermées, « sauf pour les mineurs encadrés par un club fédéral ». Et la pratique des raquettes, du ski de fond et du ski de randonnée, encadrée ou non, est autorisée dans la limite de 6 personnes.

Les familles pourront-elles se faire rembourser pour les cours non pris lors du mois de confinement ?

De nombreux clubs sportifs sont en difficulté financière cette année, car la perte en termes d’adhésions a été évaluée à 20 % en moyenne par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Cependant, « les clubs privés sont invités à proposer un avoir aux familles ou à rattraper les heures de cours perdues pendant le confinement », indique le ministère des Sports. Les remboursements seront quant à eux plus difficiles à obtenir.

Pour les associations sportives, la donne est un peu différente étant donné leur modèle économique. « Certaines d’entre elles proposeront des cours de rattrapage, mais elles ne proposeront généralement pas d’avoirs », poursuit l’entourage de Roxana Maracineanu. Bon à savoir, le gouvernement lancera en 2021 le dispositif « pass sport », pour aider les jeunes à pratiquer une activité sportive. Il s’agira d’une aide destinée aux familles pour payer l’adhésion à un club ou acheter des équipements. Si les critères pour l’obtenir sont encore inconnus, « l’enveloppe consacrée au dispositif sera de 100 millions d’euros », indique le ministère des Sports.

Quand les adultes pourront-ils reprendre le sport en intérieur à leur tour ?

Pour les adultes, la pratique sportive en intérieur (gymnases, piscines…) n’est toujours pas autorisée. Il faudra attendre la prochaine étape du déconfinement pour voir si cela sera possible, à minima le 7 janvier. Sauf toujours pour les sportifs de haut niveau, les étudiants en éducation physique, les personnes souffrant de maladies chroniques, par exemple, qui se voient prescrire du sport par ordonnance, ou les personnes à handicap reconnu.

Dans les équipements sportifs de plein air, la pratique reste possible dans le respect du couvre-feu et des protocoles sanitaires (distanciation physique obligatoire).