Confinement à Lyon : Le maire et le président de la Métropole demandent la réouverture des lieux culturels

CULTURE Le maire de Lyon, Grégory Doucet, et le président de la Métropole Bruno Bernard, sont intervenus auprès du Premier ministre

E.F.

— 

Le maire écologiste de Lyon Grégory Doucet.
Le maire écologiste de Lyon Grégory Doucet. — Bony/SIPA

« Une injustice insupportable » selon les mots du président de la métropole de Lyon Bruno Bernard. Ce dernier s’est joint au maire écologiste de Lyon Grégory Doucet pour demander ce dimanche  au Premier ministre de revenir sur sa décision de laisser fermer, pour trois semaines encore, les salles et lieux culturels, en raison de la crise sanitaire.

« La nouvelle de jeudi soir est d’une extrême violence pour le monde culturel dans toutes ses formes. Et pour nos habitants aussi : la culture est un bien essentiel qui nous manque cruellement. Tristes fêtes de fin d’année où les cinéphiles seraient privés de toiles, où les déambulations dans les musées seraient interdites, où les fauteuils rouges des salles de théâtres resteraient vides, où la musique se tairait, souligne ce dimanche dans un communiqué Bruno Bernard. L’injustice est insupportable pour ceux qui ont répété sans relâche et avec passion pour nous offrir toutes leurs émotions et leur art le 15 décembre. »

La décision du gouvernement n’est pas mieux comprise par Grégory Doucet, qui estime que les acteurs culturels étaient parfaitement en mesure d’appliquer et de faire respecter les mesures sanitaires. « Durant la période entre deux confinements, aucun cluster n’est parti de lieux culturels. Nous devons préserver la santé de chacun, mais aussi celle du corps social. Les crises que nous traversons génèrent des tensions inquiétantes. La culture est un levier puissant de cohésion sociale. »

Pour faire évoluer la situation et soutenir les acteurs culturels du territoire, les deux hommes ont écrit ce dimanche à Jean Castex. Si leur requête n’était pas entendue, « la ville accompagnera les salles lyonnaises dans leur recours devant le conseil d’Etat », a fait savoir dans un tweet l’adjointe lyonnaise à la Culture Nathalie Perrin-Gilbert.

Des requêtes répétées

Ce n’est pas la première fois que le maire de Lyon et le président de la métropole interviennent auprès de Matignon ou de l’Elysée pour tenter d’obtenir des aménagements des mesures sanitaires. Début octobre, les deux élus avaient plaidé en faveur de l’arrêt de la fermeture des bars à 22 heures.

Puis, fin novembre, Grégory Doucet avait écrit au président Emmanuel Macron pour demander la réouverture des commerces de proximité « pour éviter qu’ils ne s’enlisent dans une crise sans fin ». Des requêtes qui n’ont, jusqu’alors, pas abouti dans le sens souhaité par les élus locaux.